fbpx

18 000 tonnes de riz avarié : L’opération de destruction a démarrée

Samedi 06

Comme annoncé, l’opération de destruction de la cargaison des 18 000 tonnes de riz d’origine Birmane déchargées du 11 au 18 mars dernier au port autonome d’Abidjan par le navire Océan Princess en provenance d’Asie a effectivement démarré hier mardi 16 Avril au centre de valorisation et d’enfouissement technique de Kossihouen.

                                   18 000 tonnes de riz avarié : L’opération de destruction a démarrée ©/DR

L’opération de destruction s’est effectuée au centre de valorisation et d’enfouissement technique (CVET) de Kossihouen, en présence des ministres du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, de l’Assainissement et de la Salubrité, Anne Désirée Ouloto, du Centre Ivoirien Anti-Pollution (CIAPOL), de la presse, et des associations de consommateurs.

Cette opération de destruction des 18.000 tonnes de riz avarié intervient après la saisie le 30 mars dernier et à la mise sous scellés de cette cargaison déchargée au Port d’Abidjan du 11 au 18 mars 2019 par le navire Ocean Princess.

Après les analyses prélevées sur ce riz par les autorités (relevés phytosanitaires par le ministère de l’Agriculture et du commerce conformément à toute marchandises importées), il était clairement ressorti, au grand dam de l’acheteur, peut être abusé par les vendeurs, qu’il n’était propice à la consommation.

Cette opération de destruction de la cargaison de riz avarié s’étendra sur une période d’un mois, selon le ministère.

Pour rappel, la cargaison de riz d’un navire qui n’avait pas réussi à la vendre entre autres au Togo, avait été achetée par un grossiste ivoirien apparemment non informé par les vendeurs du caractère impropre à la consommation de ce riz.

Les prélèvements phytosanitaires, systématiques pour toute entrée sur le territoire de denrées alimentaires, effectuées par le ministère de l’agriculture puis par le ministère du commerce, révéleront sa nocivité.

Il sera alors, à l’image de toutes les denrées classées impropres à la consommation, consigné sous douane avant d’être détruit.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *