Search
dimanche 9 décembre 2018
  • :
  • :

Les parlementaires africains renforcent les droits des femmes

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Les Parlementaires Africains réunis à Johannesburg en Afrique du Sud, ont organisé un atelier. Le thème principal était : « renforcer les droits des femmes concernant l’accès à la terre : une réponse parlementaire pour combler la disparité entre les genres pour le développement économique par le biais de l’agriculture. »

forum de l'emploi et de l'entrepreneuriat féminin Cote d'ivoire

                                                              Photo utilisée à titre d’illustration DR Rédaction

Pour les parlementaires, la mise en œuvre d’un droit foncier en faveur des femmes aurait des avantages bénéfiques à l’accès aux femmes quand à la terre. La session du 1er mars 2016 à Johannesburg ,en Afrique du Sud, est une réunion statutaire du Parlement panafricain (PAP) qui s’est tenu du 29 février au 6 mars 2016.

Ainsi, L’initiative sur les Politiques Foncières (LPI), a axé  sa problématique sur l’accès de la terre à la femme. Pour eux, il faut renfoncer la sensibilisation des gouvernements et des communautés aux droits fonciers des femmes. À la suite de cette initiative, le LPI a soutenu l’atelier avec deux présentations importantes dont « l’accès à la terre en tant que droit des femmes : une approche pour approfondir les Droits fonciers : Les parlementaires africains arment les femmes » et « des outils pour intégrer les articles 15,19 et 21 du Protocole de Maputo sur l’agriculture et la sécurité alimentaire dans le droit national : des mécanismes de surveillance et de rapportage pour la mise en œuvre des droits des femmes. »

En outre, selon le communiqué de la PAP, les actions concrètes ont été adoptées dans le but de renforcer les droits fonciers des femmes africaines. Les parlementaires ont convenu que la mise en œuvre de ces objectifs serait bénéfique pour l’accès des femmes à la terre, et ont souligné la nécessité d’accorder la priorité à la mise en œuvre et au suivi.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *