Search
dimanche 28 mai 2017
  • :
  • :

7 membres de l’opposition condamnés à 10 mois de prison fermes

Cela faisait 8 mois qu’ils étaient écroués. Ce mardi 12 juillet, l’ex ministre de la santé, Soumana Sanda, ainsi que 6 autres militants de l’opposition ont écopé d’une peine d’emprisonnement de 10 mois de prison fermes. Ils ont été reconnus coupables « d’attroupement armé et de trouble à l’ordre public ».

Les sept militants de Luma Fa, le parti de Hama Hamadou, sont accusés d’avoir organisé un attroupement armé lors du retour d’exil de leur leader le 14 novembre 2015.
Ce jour-là, des échauffourées entre les militants et la police avaient conduit à l’interpellation de 120 personnes. A la suite, sept d’entre eux ont été mis derrière les barreaux. Les multiples demandes de libération provisoires sont restés vaines jusqu’au procès qui s’est tenu au tribunal de grande instance de Niamey.

Le procureur avait requis une peine d’emprisonnement de 3 ans contre les prévenus. Finalement, le verdict a été plus clément en les condamnant à 12 mois de prison dont 10 fermes. Un verdict qui a incité l’avocate des accusés, Bibata Niandou Barry, a dénoncer un « procès politique » :

« Ils ont été reconnus coupables. On les a condamnés à douze mois, dont 10 mois fermes, et 2 mois avec sursis. Donc d’ici le 14 août, plaise à Dieu, ils vont sortir ».

Il faut préciser que les sept condamnés ne devraient passer que deux mois de plus en prison car ayant déjà purgé huit mois de peine.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.