Search
mardi 24 octobre 2017
  • :
  • :

8e édition du festival du Zanzan : Bondoukou, l’attraction culturelle du district

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La ville de Bondoukou, Chef-lieu de la région administrative du Gondougo, en plein cœur du district du zanzan, a accueilli pour la 8e fois de son histoire, le festival de danses, d’instruments de musique et de costumes traditionnels du Zanzan. La cérémonie d’ouverture de cet évènement a eu lieu le jeudi 1er  septembre 2016, au centre culturel de Bondoukou.

Danses folkloriques tout azimut, sonorités et instruments traditionnels, costumes royaux…, ce décor planté, représente tous les attributs qui font la richesse du patrimoine culturel du district du Zanzan. Ils feront l’objet d’attraction au cours de ce festival qui, aux dires de M. Kouakou Bio, directeur régional de la culture et de la Francophonie du Gondougo « se bonifie de jour en jour ». Cette année, les organisateurs ont bien voulu mettre en avant la culture comme facteur sine qua non de paix et de cohésion sociale. D’ailleurs le thème l’illustre si bien : « Les arts et la culture mémoire de peuples et levier de cohabitation pacifique des dialogues des cultures et de la paix durable ». Et comme pour matérialiser le caractère transfrontalier de la culture, l’édition 2016 du festival a enregistré la présence d’une délégation de la royauté venue du Ghana voisin.

Le ministre de la culture et de la francophonie à la 8e édition du festival du zanzan-Regionale.info

                     Le ministre de la culture et de la francophonie à la 8e édition du festival du zanzan

D’un tel évènement, le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, n’a que des propos élogieux. En effet, pour le premier responsable de la culture ivoirienne, « le festival du Zanzan apparaissait donc  comme le pionnier des festivals » et il était du devoir de l’État de Côte d’Ivoire, de garder intact ce rendez-vous hors du commun, bien que initié par un de ses prédécesseurs, M. Augustin Kouadio Komoé, lui-même fils de la région,  présent  également à cette cérémonie d’ouverture. 

« Ce sont des fils du Zanzan qui se sont succédés à ce portefeuille ministériel (…) et naturellement on aurait dû penser que ce festival a été initié pour des raisons régionalistes. Et quand nous avons été nommé, beaucoup avaient pensé que j’allais supprimer ce festival »,

a affirmé le ministre de la culture qui a par ailleurs souligné que l’ambition du gouvernement étant de faire de la Côte d’Ivoire un grand pays, l’on ne peut se départir de la tradition.

« Un grand pays, c’est un pays qui a les pieds plongés dans sa racine, c’est-à-dire dans sa culture. Le ministère de la Culture et de la Francophonie a donc pour mission de préserver notre riche patrimoine, le promouvoir et le préserver » annonce M. Bandama.

La royauté du Ghana , invité spécial à la 8e édition du festival du Zanzan-regionale.info

                     La royauté du Ghana , invité spécial à la 8e édition du festival du Zanzan

Quant au président du conseil régional de Bondoukou, M. Kossounou Ignace, il a mis en avant l’aspect fédérateur de la culture.

«  La culture est capable d’effondrer les clôtures politiques, sources de haine et de division. Mieux, de transcender les barrières et les frontières, de créer la cohésion sociale, le vivre ensemble et favoriser le brassage des ethnies et des peules », déclare-t-il.

Festival_zanzan_regionale_info_7

Jusqu’au 03 septembre, date de clôture du festival, une quarantaine de groupes de danses auront à mettre au grand jour toute la richesse chorégraphique de la région du zanzan et du Bounkani. De plus, des parades en costumes traditionnels, des visites touristiques et représentations théâtrales meubleront la 8e édition du festival de danses, d’instruments de musique et de costumes traditionnels du Zanzan.



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.