Search
vendredi 14 décembre 2018
  • :
  • :

ADMINISTRATION : 23.000 cas de fraudes découverts grâce à la biométrie

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Biometrie-Regionale.infoAu Nigeria, le gouvernement a recours à la technologie dans sa lutte contre la fraude au sein de l’administration. Grâce à des vérifications biométriques, 23.000 cas de « fonctionnaires fictifs » ont pu être détectés.

Le président Muhammadu Buhari, depuis son accession au pouvoir, a fait de la lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance, l’une de ses priorités. Au Nigéria, la corruption gangrène l’administration et fait perdre à l’Etat des sommes énormes. Au sein de l’administration par exemple, les cas de fraudes dans le paiement des salaires sont nombreux. Pour lutter contre ce phénomène, la technologie a été mise au cœur de la stratégie des autorités. L’État fédéral a eu recours à la société allemande Dermalog qui fournit des solutions d’identifications biométriques.

Dans la pratique, c’est le Système Automatisé d’Identification Biométrique (ABIS) de l’allemand qui a été utilisé. Ce système qui permet la reconnaissance d’empreintes digitales et faciales a été installé dans toutes les banques du pays. Ainsi, tous les fonctionnaires sont tenus de se faire identifier avant de pouvoir accéder à leurs comptes bancaires. Et cette stratégie a payé. Sur les 312.000 fonctionnaires qui ont été vérifiés, 23.306 étaient en état d’irrégularité (n’existant pas ou se faisant payer deux fois), soit un peu plus de 7% des fonctionnaires du pays.

London, United Kingdom. 5th March 2013 -- General (Rtd) Muhammadu Buhari seen here delivering a speech at the 4th African Diaspora Conference in London. Buhari was a Major General in the Nigerian Army and a former military ruler of Nigeria. -- Nigeria's retired General Buhari gave a speech on the subjects of democracy, corruption and the economy at the 4th African Diaspora Conference hosted at the Houses of Parliament in London.

                                 Muhammadu Buhari, Président du Nigéria

Avec le système de Dermalog, chaque fonctionnaire nigérian a un identifiant unique couplé à toutes ses informations biométriques, ce qui rend quasi-nul les chances de procéder à des fraudes comme  cela se faisait par le passé. Cette mesure permet à l’État de réaliser des économies de 10,5 millions d’euros en ce qui concerne les salaires des agents de la fonction publique.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *