fbpx

Affaire Kemi Seba: Une journaliste Ivoirienne interrogée par la police

Samedi 06

C’est par un post publié sur son compte Facebook le 04 avril dernier que la journaliste ivoirienne, Nesmon de Laure, a annoncé sa convocation à la préfecture de police d’Abidjan. Sans savoir au préalable les raisons, elle laissait déjà entrevoir un lien avec Kemi Seba.

« Pour rappel, il y a quelques jours, j’ai été contactée par une autorité policière qui disait posséder des notes d’informations selon lesquelles je serais celle qui a invité Kemi Seba à Abidjan.Ce, à quelques heures d’une interview que pôleafrique.info a annoncée et que j’ai reprise sur ma page, vu que je suis la journaliste qui devrait réaliser cette interview avec l’accord de mon rédacteur en chef Issiaka N’guessan. »  Declare-t-elle.

En effet, l’activiste franco-Béninois devait faire l’objet d’une interview réalisée par la journaliste. Interview dit-elle « sollicitée par sa hiérarchie ».Il a en a pas fallu plus aux forces de l’ordre pour lui attribuer un lien avec Kemi Seba.

La journaliste a été interrogé sur ses supposés liens avec le cyber activiste, l’intermédiation qui lui a permis de rentrer en contact avec  le panafricaniste et si elle est était celle qui l’a invité à Abidjan.

Très tôt, les organismes de l’Homme comme l’OIDH, les activistes des droits de l’Homme, des mouvements sociaux et de l’Intersyndical des métiers de la presse, se sont mobilisés sur les lieux de son audition pour soutenir celle «  qui ne faisait que son métier ».

Finalement, la consœur a regagné son domicile après 4h d’interrogatoire.

 Notons que l’interview de ne s’est pas tenue, Kemi Seba ayant été expulsé du pays pour « risque de troubles à l’ordre public »

Advertise – Regionale.info


Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *