Search
vendredi 14 décembre 2018
  • :
  • :

Affaire Serge Aurier :Le joueur attend sagement le verdict

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Comme prévu, Serge Aurier s’est entretenu ce lundi avec les dirigeants du PSG au sujet de ses insultes envers son coach, Laurent Blanc et certains de ses coéquipiers.

C'est à bord de ce véhicule que Aurier est arrivé

                                                 C’est à bord de ce véhicule que Aurier est arrivé

L’Ivoirien est arrivé à 10 heures au siège du club de la capitale avant de quitter les lieux peu avant 13 heures.

Le latéral droit du PSG a été reçu par ses dirigeants, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

Licencié? Pardonné?

Mis à pied après sa vidéo diffusée dans la nuit du 13 au 14 février, l’international ivoirien n’a pas été payé et a interdiction de se rendre au centre d’entraînement du club.

Le ton qui, la semaine de l’incident, était grave, semble être adoucit au cours de la semaine écoulée. Ulcéré, lundi dernier, par cette séquence « pitoyable », Laurent Blanc est apparu plus mesuré vendredi: « Le temps fait toujours son effet », a-t-il déclaré.

La Fédération Ivoirienne de Football et la star du pays, Didier Drogba, ont demandé la clémence du PSG afin que la sanction ne soit pas fatale pour Aurier. .Mais le soutien le plus important est venu de Blaise Matuidi, coéquipier de Serge Aurier: « Serge, c’est mon ami, c’est l’ami de tout le monde dans les vestiaires. On sait qu’il a fait une erreur, mais l’erreur est humaine. On a besoin de lui, que ce soit sur le terrain comme en déhors, parce que c’est quelqu’un qui est apprécié de tout le monde ».

Un limogeage parait très peu probable,d’autant que le PSG se priverait ainsi d’une belle manne financière. Le jeune ivoirien de 23 ans, acheté à Toulouse à l’été 2014 pour 12 millions d’euros, en vaut quasiment le double aujourd’hui, grâce à ses performances qui ont fait de lui un des meilleurs arrières droits d’Europe.

Une chose est à peu près certaine; Serge Aurier pourrait être privé de sa « prime d’éthique » de 160.000 euros.



Journaliste-Blogueuse sportive


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *