Search
vendredi 14 décembre 2018
  • :
  • :

Affrontements à Bouna : Les FRCI et l’ONUCI se chargent de la sécurisation de la ville

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Ce sont désormais deux forces qui auront en charge la sécurisation de la ville de Bouna. Le Chef d’État Major des Armées (CEMA) le général Soumaïla Bakayoko, l’a annoncé ce lundi 28 mars. Une décision qui fait suite aux affrontements inter communautaires de la semaine dernière.

Les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) et de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) mèneront conjointement les opérations de sécurisation de la localité de Bouna Chef-lieu de la région du Bounkani, dans le nord-est de la Côte d’Ivoire. Chacune des forces occupera un territoire précis. Ainsi, Les FRCI , qui voit leur nombre passé de 500 à 700 hommes s’occuperont de la sécurité des campagnes, tandis que celle de la ville sera confiée aux forces onusiennes. Le CEMA a fait cette annonce au terme d’une « visite de compassion » de la ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de l’Indemnisationation des victimes, Mariatou Koné,  Aïchatou Mindahoudou, patronne de l’ONUCI et de la ministre Kaba Nialé, aux victimes de cette crise logées provisoirement au camp de l’ONUCI de Bouna et à la résidence du préfet.

peuhls en CI   PHOTO: DR

                                  peuhls en CI           PHOTO: DR

Rappelons que c’est le jeudi 24 mars dernier, que la localité de Bouna a été le théâtre d’affrontements meurtriers entre agriculteurs lobi et éleveurs peuhls. À la base, les agriculteurs reprochaient aux Peuhls, le manque d’attention vis-à-vis de leurs bêtes, qui saccageaient leur plantation. Armées de machette et de fusils, les deux communautés se sont très violemment affrontées dans la ville, jusqu’à incendier le marché de la ville. L’on dénombre, une vingtaine de morts et un millier de réfugiés au Burkina Faso pays jouxtant les frontières de la ville.



Web redacteur ; Journaliste Radio


2 thoughts on “Affrontements à Bouna : Les FRCI et l’ONUCI se chargent de la sécurisation de la ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *