Search
jeudi 23 novembre 2017
  • :
  • :
Tecno Phantom 8

ALGÉRIE : Pour freiner le racisme, le gouvernement légalise les migrants Africains

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le gouvernement Algérien prévoit légaliser la situation des migrants qui vivent sur son territoire. Cette initiative est la conséquence de la rareté des travailleurs dans le milieu agricole et dans la construction.

Le premier ministre Abdelmadjid tebboune, a expliqué ce week-end aux législateurs, que les Africains vivant de façon illégale en Algérie, allaient bénéficier d’un papier de résidence afin d’être autorisés à travailler : « Ils obtiendront un document de résidence qui leur permettra d’obtenir un emploi  », a-t-il affirmé.

En Algérie, les travailleurs sans papiers sont la cible de nombreuses exactions qui se manifestent la plupart du temps par des actes de racisme. La mesure prise par le gouvernement, permettra aussi de faire baisser le taux de racisme dans le pays.

                 Abdelmadjid tebboune, Premier Ministre Algérien / © DR 

A travers cette nouvelle mesure, le gouvernement entend aussi riposter face à une campagne qui accuse les Africains vivant en Algérie, de prendre des emplois réservés aux Algériens et aussi de répandre le virus du SIDA. A ce propos, Abdelmadjid tebboune a insisté sur le fait qu’il « n’autorisera aucune ONG ou personne à ternir l’image du pays ».

En Algérie, les migrants sont majoritairement issus du Mali, du Burkina Faso et du Niger. Les groupes de défense de droit de l’homme estiment que la plupart d’entre eux travaillent de manière illégale et sont sous-payés. Dans le soucis de mieux les intégrer en société, un recensement sera effectué pour déterminer le nombre des personnes qui doivent bénéficier du document de résidence.

Blamoo 2



One thought on “ALGÉRIE : Pour freiner le racisme, le gouvernement légalise les migrants Africains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.