Search
samedi 23 septembre 2017
  • :
  • :
Archibat 2017
Banner Tecno – 30 jours

BENIN : Plusieurs ministres dans le viseur de la justice pour non déclaration de leur patrimoine

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Plusieurs ministres béninois sont dans les viseurs de la justice pour violation de la constitution. Conformément à la loi contre la corruption, tous les ministres du Bénin sont tenus de déclarer leur patrimoine. Des ministres de l’ex-Président Boni Yayi, ainsi que ceux de l’actuel Président, Patrice Talon sont concernés. 

Au mois de février 2016, un rapport de l’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC) tombe entre les mains de Serge Prince Agbodjan, un juriste et membre très actif de la société civile béninoise. Ce rapport lui fait découvrir que onze ministres du gouvernement Boni Yayi, depuis leur entrée dans le gouvernement jusqu’à leur sortie, n’ont jamais déclaré leur patrimoine, comme l’exige les articles « 3 de la loi n° 2011-20 du 12 octobre 2011 portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en République du Bénin, 52 et 35 de la Constitution. »

Gouvernement-Patrice-Talon-Regionale.info

        Des ministres de l’ex-Président Boni Yayi, ainsi que ceux de l’actuel Président, Patrice Talon sont concernés / © DR 

Trois mois plus tard, ce membre de la société civile dépose une requête auprès de la Cour constitutionnelle. Dans de telles circonstances, la loi prévoit des sanctions, s’il s’avère que des enrichissements illicites sont prouvés. Ces sanctions vont d’une simple amende à la peine d’emprisonnement. 

Le gouvernement actuel, avec a sa tête le Président Patrice Talon n’est pas épargné. En effet, seuls les ministres de l’Enseignement supérieur, du Développement, de la Défense et de la Justice avaient fait la déclaration de leur patrimoine lors du dépôt de la requête. 

Pour ce qui est de la suite de cette requête déposée auprès de la cour constitutionnelle, selon une information délivrée par RFI, des citoyens prépareraient des recours afin que la procédure soit poursuivie dans son entièreté et conformément à la loi. 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.