Search
dimanche 25 juin 2017
  • :
  • :

Boycotte des Jeux de la Francophonie : « Les primes des basketteuses doivent être payées par le ministère »

Mercredi, les basketteuses ivoiriennes boycottaient leur match amical, pour primes impayées depuis 2013. Nous avons donc approché la Fédération, jeudi, pour une interview, chose qu’elle refusa. Mais l’un des dirigeants a accepté de nous livrer quelques informations, sous couvert d’anonymat.

Ce carton ne sert à rien !_Regionale.info

Ce carton, il ne sert à rien !

Notre source confirme d’abord que les basketteuses ivoiriennes, championnes en titre des Jeux de la Francophonie, n’ont rien perçu depuis 2013 jusqu’aujourd’hui.

Selon ce dirigeant, toutes les primes que réclament ces joueuses doivent être payées par le ministère ivoirien des sports, parce que les compétitions auxquelles elles ont participé étaient sous la coupole dudit ministère. Et concernant les VIIIes Jeux de la Francophonie, c’est encore au ministère de décaisser l’argent, puisque le comité d’organisation de ces Jeux met des fonds à disposition pour les préparations des athlètes.

Pour lui, même s’il ne cautionne pas le boycotte des préparations des 8es Jeux de la francophonie par ces basketteuses, il admet que la Fédération ne peut pas obliger les filles à venir jouer dans ces conditions difficiles.

« Vous savez, les filles ont commencé les entraînements depuis septembre 2016 et le ministre des sports a dit récemment, lors des remises des chèques pour les préparations, qu’il ne prendra en compte que 50 entraînements, alors que les joueuses en ont fait plus 90 jusqu’à ce jours. Donc tout ce que les filles ont dépensé jusque-là ne sera pas remboursé. Elles ont pris de leur argent pour payer leur transport, et quand elles venaient s’entraîner, il n’y avait même pas d’eau à boire », déclare notre source, avec un air de dégoût.

« Vous voyez ce carton ? [Il sort d’un placard, où sont rangées quelques vieilleries, le chèque que leur a remis le ministère]…il ne sert à rien ! Lors de sa remise, le ministre nous a fait savoir que dans 48 heures, nous serions en possession de cet argent. Mais jusque-là, rien ! Nous avons même demandé au régisseur comment cela se fera dans la pratique, et il nous a répondu qu’il ne sait pas ».

Lire aussi —˃ 8es Jeux de la Francophonie : Plus de 260 millions pour la préparation des athlètes ivoiriens

Cette situation ne concerne pas seulement la Fédération ivoirienne de Basket-ball puisque, selon notre source, d’autres fédérations sont également touchées par ce problème : « Je suis inquiet pour les jeux de la francophonie, et j’ai peur que les athlètes des autres fédérations se mettent aussi à boycotter les préparations des jeux de la francophonie », conclu-t-il.

Rappelons que c’est du 21 au 30 juillet 2017 que la ville d’Abidjan abritera ces Jeux, qui verront la participation de plus 4.000 athlètes et artistes venus de 80 États et gouvernements de la Francophonie.



Journaliste-Blogueuse sportive


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.