Search
samedi 22 juillet 2017
  • :
  • :
Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

BURKINA-FASO : 136 policiers radiés demandent à être réintégrés

Ces anciens policiers ont été exclus des rangs de l’armée burkinabè, par l’ancien pouvoir de Blaise Compaoré. Il leur est reproché d’avoir organisé une mutinerie en 2011. A cet effet, ils ont tenu une manifestation pacifique pour demander aux autorités actuelle de les réintégrer au nom de l’unité nationale.

En 2011, des mouvements d’humeurs de soldats burkinabè avaient emmené l’ancien pouvoir à prendre des sanctions contre les personnes désignées comme étant les auteurs. Ainsi, l’ouverture d’un procès en avril 2012, a abouti à la révocation de 136 policiers pour « faits d’insubordination, de comportement attentatoire à l’honneur et à l’éthique du corps ».

                          Blaise Compaoré , Ex président du Burkina Faso / © DR

Six années après, les radiés de la police burkinabè qui disent avoir été des boucs émissaires, réclament justice et demandent à reprendre du service. Une volonté traduite par le porte-parole des radiés, Mahamadi Tidiga, qui a plaidé leur cause auprès du directeur de la police nationale, Jean Bosco Kiénou. « Nous demandons qu’il ait justice à leur endroit à travers leur réintégration », a demandé le porte-parole des ex-policiers. Des doléances que le directeur de la police a promis transmettre aux autorités.

Rappelons qu’en avril 2011, cette mutinerie est partie de la garde présidentielle de l’ancien président, Blaise Compaoré, qui a dû dissoudre son gouvernement et procédé à de nouvelles nominations pour calmer les mutins qui réclamaient des primes de logement.

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Suivez nous également

Inscrivez-vous Recevez quotidiennement, l\\\\\\\'essentiel de l\\\\\\\'actualité par mail