fbpx

Burkina-Faso : Au moins 62 personnes tuées dans le nord du pays

Samedi 06

Une attaque djihadiste, suivie d’affrontements intercommunautaires, a fait 62 morts entre dimanche et mardi, dans le nord du Burkina Faso. C’est le mercredi 3 avril, que l’information a été communiquée par les autorités du pays.

Les faits se sont déroulés dans la commune d’Arbinda, dans le nord du Burkina Faso, non loin de la frontière avec le Mali. Selon le ministre de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo, qui s’est exprimé à la télévision nationale, le bilan est lourd car après l’attaque djihadiste qui a fait 32 morts, il y a eu des représailles des populations, qui ont entraîné des affrontements :

« Il y a eu 62 décès. Nous avons 32 morts du fait des terroristes Nous avons 30 qui sont décédées du fait des conflits communautaires, des représailles entre (communautés) Kouroumba, Peuls, Mossis, etc… » a-t-il expliqué.

            Ministre de l’Administration territoriale du Burkina-Faso, Siméon Sawadogo / © DR  

Du point de vue du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le 31 mars dernier, un dignitaire religieux, ainsi que 6 membres de sa famille, ont été tués par des individus non-identifiés. Ce premier bilan a été confirmé par le gouverneur de la région du Sahel, Hyacinthe Péguy Yoda. « Suite à l’assassinat du cheikh Werem , il y a eu des échauffourées entre les communautés à Arbinda, qui ont entraîné des représailles de part et d’autres » a annoncé le ministre Sawadogo. Et d’ajouter que les jihadistes « ont pourchassé les gens et ont commis des tueries. Les terroristes ont également enlevé neuf personnes qu’ils détiennent ».

Rappelons que les affrontements intercommunautaires sont fréquents dans cette région. Selon le gouvernement, au mois de janvier 2019, ce sont 48 personnes qui ont été tuées après une attaque présumée djihadiste, du village de Yirgou (centre). La société civile, elle, annonce au moins 200 morts dans ces mêmes incidents.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *