Search
dimanche 9 décembre 2018
  • :
  • :

« Canal plus Araignée » : Découvrez les secrets d’une fraude lucrative

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Avoir chez soi les plus grandes chaines satellitaires, sans quasiment rien débourser, sans décodeur, sans abonnement et sans parabole, est une réalité en Côte d’Ivoire et singulièrement à Abidjan. Un service rendu possible grâce à un système impressionnant de diffusion et de distribution de chaînes du réseau Canal Plus, appelé à juste titre : « Canal Araignée ». Comme une araignée qui tisse sa toile sur plusieurs centimètres, les « distributeurs » des chaînes Canal+ étendent leur service sur des centaines de mètres approvisionnant au passage un grand nombre de « clients ». Pourtant, cette pratique, assimilée à la piraterie est très illégale.

Comment les « faiseurs » de Canal araignée arrivent-ils à étendre leurs tentacules ? Quels sont les moyens dont ils disposent pour exercer illégalement ? Sont-ils inquiétés par Canal Plus ?

Gros plan sur un service aussi illégal que lucratif.

Canal araignée : une piraterie qui mobilise des moyens colossaux.

Image d'illustration. Source: la revue de l'Afrique

                                                                                    Source: la revue de l’Afrique

 

Christian B. ravitaille l’une des grandes cités  de Yopougon Niangon, un quartier d’Abidjan, en chaînes satellitaires. Le jeune homme de 25 ans est informaticien dans une entreprise de la place. Depuis presque 7 ans qu’il pirate les chaines du réseau Canal Plus, il a à son actif plus de  20.000 abonnés. À son domicile où il nous a reçu, une villa de 4 pièces, il a dédié un espace tout entier à son activité. Une chambre contenant 30 décodeurs labellisés Canal+ et plusieurs autres appareils et câbles.

 D’abord, il faut comprendre que pour une chaîne distribuée, il faut un décodeur et donc un abonnement. 15 chaînes correspondent à 15 décodeurs » nous précise-t-il d’emblée,

justifiant sur le coup la raison pour laquelle il a autant de décodeurs.

Tout d’abord, il s’abonne en toute légalité à Canal Plus  et paie les frais qui vont avec. Puis, selon la demande des clients, il choisit la formule et les options adéquates.

J’ai 30 abonnements  de formules différentes et avec toutes les options , dit-il.

Le faisant, Christian pourra ainsi contenter un grand nombre de personnes.

Pour étendre son réseau dans tout son quartier, le pirate a mis en place un dispositif technique des plus impressionnants. « L’araignée » se donne ainsi les moyens de tisser sa toile sur des milliers de mètres. Dans son arsenal, en plus de la trentaine de décodeurs, il y’a pas moins de 20 convertisseurs et presque autant d’amplificateurs et de câbles coaxiaux. Christian B. nous explique le rôle de chacun de ces éléments.

Le convertisseur est en fait un modulateur de fréquence. Il sert à convertir les chaînes issues du décodeur en un format adapté aux télévisions des clients , détaille-t-il.

Convertisseur AV- RF

                       Convertisseur AV- RF

Ainsi, chaque modulateur doit être réglé sur une fréquence différente des autres pour éviter les interférences, illustre notre pirate professionnel.

« Les câbles coaxiaux permettent la liaison et la connexion entre la télévision des clients et les décodeurs qui se trouvent à mon domicile ».

cable coaxial

                  câble coaxial

En effet plusieurs mètres desdits câbles sont nécessaires pour joindre les nombreux domiciles. Cependant, à une certaine distance, les images deviennent moins claires, c’est à ce niveau qu’intervient l’amplificateur.

« Tous les 200 mètres, il faut placer un amplificateur sur le câble coaxial. Ce qui permet de relancer la netteté de l’image ».

Une fois, le lien entre le décodeur de Christian et la télévision du client est établi, il procède au « scannage des chaînes sur les canaux fixés à la base ». Cette opération permet d’attribuer à chaque fréquence de télé une chaîne, qui apparait aux clients selon un numéro.

amplificateur tv

amplificateur tv

Sa toile étant tissée, le Christian peut désormais jouir du fruit de son ingéniosité.

Canal araignée : une piraterie juteuse.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les fraudeurs du réseau Canal Plus ne se donnent pas tout ce mal en vain. Christian facture ses services à 3.000 FCFA par mois.

 Je mets 10 chaînes différentes à la disposition des clients , informe-t-il.

Par ailleurs, pour avoir le droit de bénéficier de ses services, une caution de 15.000 FCFA est exigée au préalable.

Il a investi environ six cent mille FCFA (600.000 FCFA) dans cette activité à travers l’achat de ses premiers abonnements et de son matériel. Avec plus de 20.000 abonnés, Christian se retrouve avec pas moins de six millions (6.000.000) de FCFA par mois hormis l’abonnement de ses décodeurs qui lui coûte environ 1.200.000 par mois. Une rétribution qui lui a permis d’étendre son réseau sur plusieurs autres quartiers de la commune de Yopougon et d’asseoir ainsi sa notoriété, s’affichant comme le « distributeur illégal » des chaînes Canal Plus de son secteur. Une renommée qui lui a valu le surnom de « Christian Canal ».

Chez ses clients, la satisfaction est mitigée. Mme Bohoussou Yvette en fait partie. La ménagère d’une trentaine d’années est « abonnée » aux chaînes pirates de Christian depuis maintenant 3 ans. Elle formule de véritables griefs vis-à-vis de la qualité des images

 la plupart des chaînes « neige » et d’autres chaînes n’apparaissent même pas et on voit afficher à l’écran : aucun ou mauvais signal , remarque-t-elle.

Même son de cloche chez M. Dieudonné Sy, qui constate de son côté qu’il peut y avoir des « répétitions inutiles » de chaînes. En plus dit-il,

 On peut se retrouver sans image pendant plusieurs jours .

Cependant, Ousmane Diakité, lui, se réjouit d’avoir accès aux grandes chaînes sportives.

Je regarde en direct les grands championnats européens avec seulement 3.000 FCFA au lieu de 40.000 F , jubile M.Diakité.

 

Canal araignée : l’illégalité d’une pratique.

« Christian Canal » dit être sur la liste noire de Canal+. En effet, le jeune homme, qui est conscient de s’adonner à une fraude passible de prison, sait qu’il est dans le collimateur de l’entreprise qu’il pirate.

« Aujourd’hui je ne peux plus faire d’autres abonnements »,

car dit-il, ses coordonnées sont répertoriées. Cependant, le pirate trouve des moyens de contournement bénéficiant bien souvent de la complicité de certains agents.

 Je passe par des commerciaux avec qui je suis proche. Ceux-ci peuvent me faire contracter un abonnement sans exiger mes coordonnées  avoue-t-il.

Par-dessus tout, le pirate est conscient que lui et ses paires sont traqués par l’entreprise.

 
Canal+ à « Canal araignée » : une traque sans merci.

 

Nos actions pour rentrer en contact avec la direction de Canal+ Côte d’Ivoire, pour savoir les mesures de lutte mises en place, sont restées infructueuses. Cependant, l’on sait que l’entreprise mène une lutte acharnée contre la fraude de ses images à en juger par les multiples campagnes réalisées à cet effet.

 

image de canal

 Campagne de lutte contre la piraterie de Canal + à la faveur de la can 2015

 

Par ailleurs, selon Christian, « Canal+ paye des espions chargés de nous traquer ». Ces « espions », explique-t-il, vont incognito dans un quartier, ciblent un endroit (un kiosque, un salon de coiffure, un domicile…) et s’ils se rendent compte qu’il y a un accès aux chaînes sans décodeur, ils procèdent au prélèvement du numéro identifiant de l’abonné et le transmettent à Canal+. L’entreprise se charge par la suite de bloquer l’abonnement, tout en le résiliant sans préavis. Notre pirate en a plusieurs fois fait les frais.

La répression de Canal+, va bien plus loin. L’entreprise prévoit des jours plus sombres aux fraudeurs, qui s’adonnent à ce délit.

 J’ai des amis qui se sont actuellement à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), pour fraude

annonce Christian, qui sait que lui aussi peut se retrouver en prison. Mais qu’à cela ne tienne, Christian Canal, le distributeur illégal de Canal+ ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Mieux, il projette étendre ses services au-delà d’Abidjan.

 

Canal + ou Canal Plus désignent les mêmes services ou entreprise



Web redacteur ; Journaliste Radio


2 thoughts on “« Canal plus Araignée » : Découvrez les secrets d’une fraude lucrative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *