fbpx

CIV / Elections municipales 2018 : La cour suprême confirme la victoire d’Emmou Sylvestre et Jean Louis Moulot

Samedi 06

La chambre de la cour suprême a rendu son verdict ce mercredi 23 janvier 2019 suites aux différentes requêtes introduites par certains candidats après la reprise des élections partielles dernières du 16 décembre 2018.

Dans la commune de Port-Bouët, la chambre de la cour suprême a confirmé la victoire du candidat du Parti Démocratique de Côte d’ivoire (PDCI), notamment Emmou Sylvestre. Celui-ci était opposé au candidat tête de lice RHDP, Fofana Siandou.

      La cour suprême confirme l’élection d’Emmou Sylvestre et Jean Louis Moulot / ©  DR

A Grand-Bassam, c’est le candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), Jean Louis Moulot qui est sorti vainqueur  de ce contentieux juridique qu’a introduit son adversaire du PDCI, Ezaley Phillipe.

Rappelons que lors de la reprise des élections municipales, dans la commune de Port-Bouët, la Commission Électorale Indépendante (CEI) avait déclaré vainqueur Emmou Sylvestre avec 62,55% des voix contre 33,61% des voix pour Fofafana Siandou. Nourrissant des doutes sur la véracité des résultats, le candidat du RHDP a préféré saisir la cour suprême pour un recours en annulation.

Dans la circonscription de Grand-Bassam, Jean Louis Moulot, récemment promu à la tête de la Société d’Exploitation et de Développement Aéroportuaire, Aéronautique et Météorologique (SODEXAM) avait été déclaré vainqueur avec 51,91%, damant ainsi le pion au candidat du PDCI-RDA qui  selon la CEI s’en est sorti avec  7327 voix, soit 45,72%.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *