Search
mardi 25 avril 2017
  • :
  • :

Conseil de l’Entente/Terrorisme : Le Président nigérien plaide pour une mutualisation des forces

Créer une force multinationale mixte ouest-africaine pour venir à bout du terrorisme. C’est la proposition faite par le Président du Conseil de l’entente Mahamadou Issoufou, à l’ouverture de la 3e session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement du Conseil, à Niamey, au Niger.

 

Pour le Président nigérien, il faut impérativement que les pays africains fédèrent leurs efforts pour lutter efficacement contre la menace terroriste ; « Face au terrorisme, nous n’avons d’autres choix que la mutualisation de nos forces et de nos moyens de défense et de renseignements », déclare-t-il. Pour lui en effet, les attaques de Grand Bassam, en Côte d’Ivoire, le 13 mars dernier, doivent faire prendre conscience du champ d’action illimité des terroristes.

mahamadou issoufou cREDIT pHOTO : DR

À propos du Mali, fréquemment en proie à des attaques terroristes, Mahamadou Issoufou a souhaité le renforcement des forces onusiennes présentes sur place (MINUSMA) dans « la lutte contre les forces terroristes de tous genres opérant au Nord-Mali ».

Les Chefs d’Etat ont retenu trois thématiques : « Consolider la paix et la sécurité de la région, mettre en place des projets intégrateurs et structurants qui vont fonder une économie de croissance pour nos peuples, et permettre la libre circulation des biens et des personnes à l’intérieur de cet espace-là ».

Plus ancienne organisation de coopération régionale d’Afrique de l’Ouest, créée par l’Ivoirien Félix Houphouët-Boigny et ses pairs, en 1959, le Conseil de l’entente est axé principalement sur l’économie. Il est composé de trois organes que sont la Conférence des chefs d’État, le Conseil des ministres et le Comité des Experts.

Le Conseil de l’entente regroupe 5 pays : les pays fondateurs sont le Bénin (ex-Dahomet), le Burkina Faso (ex-Haute Volta), la Côte d’Ivoire et le Niger. En 1966, le Togo a rejoint le Conseil. Son Président, Faure Gnassingbé, a d’ailleurs été désigné comme nouveau Président du Conseil à l’occasion de ce sommet. L’Ivoirien Patrice Kouamé a été reconduit en tant que Secrétaire exécutif de cette organisation sous-régionale.



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.