Search
dimanche 24 septembre 2017
  • :
  • :
Banner Tecno – 30 jours
Archibat 2017

Cote d’Ivoire : Alassane Ouattara fait-il de moins en moins confiance aux hommes ?

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Alors que ses potentiels successeurs étaient connus, le Président Ivoirien, Alassane Ouattara a créé la surprise en confiant la direction du RDR a la Chancelière, Henriette Dagri Diabaté. Une décision du Chef de l’État qui apparaît comme une volonté de propulser les femmes sur la scène politique et dans une certaine mesure, de calmer les tensions au sein du parti.

Alassane Ouattara vient de mettre fin au suspens sur sa succession, en désignant au terme du 3e congrès du RDR, Henriette Diabaté. Une désignation qui continue de susciter des interrogations dans les esprits et que l’on pourrait qualifier de contre-pied à l’endroit de certains militants, en l’occurrence  ceux qu’on surnommait les « dauphins » d’Alassane. A cet effet, pour la succession du Président, des noms de personnalités proches ont été plusieurs fois cités par des « sachants »  ou « non sachants ». C’est le cas du ministre Adama Bictogo que les statistiques du quotidien La Lettre du Continent avait placé en pôle position devant le Secrétaire intérimaire Amadou Soumahoro. Aussi, le silence des personnes concernées a aidé à alimenter les rumeurs. Après cette nomination, l’on peut se demander pourquoi un tel choix du Président Ivoirien ? Est-ce une marque de confiance faite aux femmes au détriment des hommes ?

alassane_ouattara_Henriette_diabaté

     Alassane Ouattara a créé la surprise en confiant la direction du RDR a la Chancelière, Henriette Dagri Diabaté / © AFP

Une place de choix pour les femmes

Après sa réélection en 2015, le Président ivoirien a annoncé les couleurs à travers le remaniement ministériel du 11 janvier 2016. En effet, le nombre de femmes est passé de 4 à 9. Ce qui n’était jamais arrivé dans un gouvernement ivoirien. A travers cette action, Alassane Ouattara avait annoncé d’autres actions en faveur des femmes et cela dans divers secteurs d’activités. Ainsi, en confiant les rênes du RDR à Henriette Diabaté, on peut dans un premier temps, y voir  la continuité de ce qu’il avait annoncé pour la promotion de la femme. Sous un autre angle, il s’agit pour certains d’un geste de gratitude fait à Henriette Dagri Diabaté, une militante de première heure dont l’engagement aux côtés d’Alassane remonte depuis la création du parti (septembre 1994).

Lire aussi : Ouattara crée la surprise en déclinant la présidence de son parti

Une alternative pour la fin des querelles internes au RDR ?

En plus de cette nomination de la chancelière, il faut rappeler celle de la Ministre Kandia Camara qui dame également le pion aux hommes en devenant la nouvelle Secrétaire Générale du RDR. Ainsi, il apparait de façon évidente que les femmes vont jouer les premiers rôles jusqu’en 2020. Toutefois, le choix du Président peut s’expliquer sous un prisme différent de ceux avancés un peu haut. En effet, certains pensent que le Choix des femmes à la tête du parti vise à faire cesser les querelles internes qui ont  secoué le RDR. De ce fait en donnant les rênes du parti aux femmes, il s’agirait pour le Président ivoirien  d’une alternative pour tempérer les ardeurs des uns et des autres qui se sont lancés dans des gué-guerres pour sa succession.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.