Search
vendredi 24 novembre 2017
  • :
  • :
Tecno Phantom 8

La Côte d’Ivoire détrône le Cameroun au rang de 1er producteur africain de banane

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La Côte d’Ivoire a détrôné le Cameroun tout au long de l’année 2016 au niveau de la production africaine de banane.

En effet, selon les statistiques publiées par l’Association bananière du Cameroun (Assobacam), le Cameroun a connu une baisse significative de près de 30 000 tonnes de sa production annuelle. Le pays a exporté 249 610 tonnes de bananes en 2016. En 2015, les producteurs camerounais avaient exporté 279 493 tonnes de bananes. Des chiffres révélés par les statistiques de l’Autorité portuaire nationale (APN).

           La Côte d’Ivoire détrône le Cameroun au rang de 1er producteur africain de banane. © : DR

Cette baisse a permis à la Côte d’Ivoire d’occuper la première place d’exportateur de la banane en 2015. La production annuelle ivoirienne était de 300 000 tonnes cette même année. Le gouvernement ivoirien a ainsi renforcé sa politique d’industrialisation de la filière banane avec l’arrivée de deux nouvelles entreprises en 2016. Il s’agit la Société ivoiro-antillaise de production agricole (Siapa) et Bananes Antilles-Côte d’Ivoire (Banaci). Ainsi, la production bananière ivoirienne s’est dopée en 2016, atteignant 280 000 tonnes. Elle a enregistré plus de 30 000 tonnes de plus que le Cameroun.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Un atelier de réflexion initié pour booster la production de la banane plantain

Lire aussi : CÔTE D’IVOIRE : La filière banane et sucrière bénéficie d’un appui de 6,9 milliards de l’EU

Dans la politique de relance de l’agriculture, la filière banane de dessert constitue un maillon primordial en Côte d’Ivoire. Cette filière contribue à environ 3 % au PIB national et 8 à 10 % au PIB agricole. La production de banane se situe à environ 260 000 tonnes par an, dont 80 % exportés vers le marché de l’Union européenne et 10 % dans la sous-région.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.