Search
lundi 23 octobre 2017
  • :
  • :

Côte d’Ivoire / emploi : les conditions pour bénéficier d’une allocation chômage

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La notion d’emploi est une préoccupation en termes de politique nationale sociale pour le gouvernement ivoirien. Mais aussi le nombre de demandeurs d’emploi, la croissance démographique et le manque d’insertion professionnelle. De ce fait, l’Agence d’études et de la promotion de l’emploi (AGEPE), créée en 2013, par l’Etat de Côte d’Ivoire, octroie une allocation chômage aux chômeurs ivoiriens. Pourtant, cette information est peu connue du public ivoirien. Quel est le revenu alloué aux chômeurs ivoiriens ? Quelles sont les conditions pour bénéficier de cette allocation sociale ? Notre enquête répondra à toutes ces interrogations.

L’Agence Emploi Jeunes s’attèle à faire connaître les différents dispositifs de prise en charge en matière d’aide sociale pour les chômeurs en Côte d’Ivoire. Notre enquête auprès de plusieurs personnes en quête d’emplois sur cette question a relevé que plusieurs chômeurs pensent que les conditions de soumissions de candidature sont très complexes vu le nombre restreint de candidatures exigé par l’Agence Emploi jeune. Selon Abdoulaye Camara, un chômeur en quête d’emploi interrogé dans le quartier des affaires au Plateau, à Abidjan, la procédure s’avère complexe :

« J’ai eu 7 ans d’expérience dans une entreprise de cosmétique à la zone de Yopougon (…) après mon licenciement, j’ai été à l’agence emploi jeune pour bénéficier des allocations chômages, mais là c’est trop compliqué vu les dossiers à fournir. J’ai dû abandonner pour me concentrer sur de petits boulots pour nourrir ma famille ».

Les chiffres publiés récemment par l’Agepe sur le taux de chômage en Côte d’Ivoire sont de 5,3 % (statistiques 2014). © : DR

Ainsi, pour certains chômeurs, il est préférable de se concentrer à rechercher de nouveaux emplois que de consacrer ses efforts à fourni des dossiers pour une hypothétique allocation chômage.

D’ailleurs, le bilan sur le nombre de demandes émises pour les allocutions chômages reste très mitigé. En 2014, 816 demandes d’allocation chômage adressées à l’AGEPE ont été retenues. Elles se répartissent de la façon suivante :

– 115 dossiers de Cadres ;

–  379 dossiers d’Agents de maitrise ;

– 322 dossiers d’Employés et Ouvriers ;

Ainsi, l’Agepe a reçu au cours de cette même année, 1035 demandes toutes catégories socio professionnelles confondues. Le montant total de l’allocation chômage a été 194.950.000 F.CFA. L’allocation individuelle varie de 50.000 FCFA par mois à 80.000 francs CFA par an. En effet, cette somme ne concerne que les cadres et les agents de maîtrise soit 150 000 francs CFA par trimestre et 80 000 francs CFA par an pour les employés et ouvriers. Pour donc bénéficier de ses conditions, il faudra remplir certains critères :

— être de nationalité ivoirienne

— avoir travaillé en Côte d’Ivoire, comme salarié pendant au moins un an révolu, dans la dernière Entreprise ;

— avoir été licencié pour des raisons économiques de cette entreprise ;

— être âgé de moins de 55 ans ;

— ne pas exercer une activité lucrative ou rémunérée ;

— résider sur le territoire national.

Néanmoins, il faudra à toute personne remplissant ces conditions, des dossiers assez fournis. L’on comprend aisément qu’il est plus facile pour un chômeur de s’activer à trouver un nouveau travail que de passer du temps à réunir tous ces documents. Lors de notre enquête, les chômeurs interrogés sur cette question, ont souhaité  des souplesses pour les justificatifs demandés.

Le dossier à fournir doit comprendre :

— un certificat de travail du dernier employeur ;

— la lettre de licenciement du dernier employeur ;

— la carte CNPS avec sticker ;

— La carte AGEPE à jour de pointage ;

— les trois derniers bulletins de salaire du dernier employeur ;

— la carte nationale d’identité en cours de validité ;

— le certificat de nationalité.

Les Différents programmes d’insertions des jeunes en Côte d’Ivoire.

Un projet de réforme de l’indemnisation du chômage est en cours de validation par l’Assemblée nationale. Il s’agira de mettre en place un canal permettant aux  chômeurs de s’insérer dans le tissu professionnel après avoir bénéficié de l’allocation chômage, pendant une courte durée. Pour le ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, l’objectif est de créer un dispositif pour permettre à ces chômeurs de créer eux – même des activités génératrices de revenus. Pour y parvenir, plusieurs programmes d’insertions des demandeurs d’emplois ont été créés. 

Des jeunes ivoiriens formés au projet PROFORME. . © : DR

Pour pallier à l’insuffisance des places disponibles pour les jeunes demandeurs d’emploi, plusieurs programmes ont été mis en place. On note le service civique, l’appui à la réinsertion et la création d’emploi, le programme national de démobilisation et de la réinsertion (PNDDR), le programme spécial d’insertion et réinsertion jeune, et récemment une initiative axée autour de l’entrepreneuriat. Selon certains experts, en dépit de tous ces programmes, la courbe de chômage n’a visiblement pas évolué. La sévère crise qu’a connue le pays reste de tout même une épine dorsale à ce problème.

Lire aussi : La SFI soutien l’initiative de l’emploi-jeune en Côte d’Ivoire

Rappelons que le taux du chômage est de plus en plus croissant vu le nombre fulgurant de demandeurs d’emploi. Les chiffres publiés récemment par l’Agepe sur le taux de chômage en Côte d’Ivoire sont de 5,3 % (statistiques 2014). Soit, 430. 419 chômeurs sur une population active (en âge de travailler) de plus de 11 millions de personnes. Pour le gouvernement ivoirien, ce chiffre pourrait atteindre les 25 % selon les « réalités » locales marquées par le sous-emploi et l’emploi informel. C’est pour toutes ces raisons qu’il s’active à mettre en place une politique vigoureuse consistant à absorber les chômeurs en Côte d’Ivoire.




2 thoughts on “Côte d’Ivoire / emploi : les conditions pour bénéficier d’une allocation chômage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.