Search
dimanche 25 juin 2017
  • :
  • :

Côte d’Ivoire : La Princesse Belge, Astrid, bientôt en prospection économique à Abidjan

La Côte d’Ivoire continue de susciter un engouement à l’international en dépit de la morosité de son économie actuelle sans oublier les récentes crises secouées par une vague de mutinerie. Cet engouement se confirme par la visite sur les bords de la lagune Ébrié du 22 au 25 octobre 2017, la venue de la princesse belge, Astrid.

Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une mission économique. La Princesse sera accompagnée par le vice-premier ministre, Didier Reynders, du ministre des Affaires étrangères, du secrétaire d’État fédéral chargé du Commerce extérieur, des trois ministres régionaux du Commerce extérieur (Wallonie, Flandre, Bruxelles). Une forte délégation d’hommes d’affaires estimés à une centaine de personnes sont également attendus pour des missions de prospections et d’opportunités d’affaires à Abidjan.

                                   La princesse Astrid avec le ministre angolais des Affaires étrangères George Rebelo. © : DR

Rappelons que la Belgique entretient une excellente coopération économique avec la Côte d’Ivoire. Selon le centre de promotion d’investissement de Côte d’Ivoire (CEPICI), de 1996-2010, la Belgique était le 4e investisseur européen avec un investissement de 42 858 793 664 milliards FCFA. D’ailleurs, de grandes entreprises sont très actives dans le sillage économique ivoirien dont SeaInvest, Brussels Airlines, Zetes, SIPEF, etc.

Les Échanges commerciaux en 2013, entre la Côte d’Ivoire et la Belgique ont été chiffrés à 263 582 milliards FCFA. Les principaux produits ivoiriens exportés ont été le café vert, les fèves de cacao, l’ananas frais, le caoutchouc, la banane, le bois transformé et les produits pétroliers.

Sur la même période, les échanges commerciaux au niveau des importations belges en Côte d’Ivoire ont été estimés à 84 122 milliards de FCFA. Les principaux produits importés ont été les produits alimentaires, les biens de consommation, des biens d’équipements, des machines et du matériel électrique.

Une balance commerciale est excédentaire pour la Côte d’Ivoire. En 2013, l’excédent enregistré s’élevait à 179 460 milliards de FCFA. Quant aux échanges globaux, ils s’élevaient en 2013 à 347 704 milliards de FCFA. Ce qui faisait de la Belgique, en 2013, le 8e client et le 15e fournisseur de la Côte d’Ivoire, selon le CEPICI.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.