fbpx

Côte d’Ivoire : Les partisans du maire Ehouo Jacques manifestent et dénoncent les manœuvres du gouvernement

Les partisans de Ehouo Jaques, maire élu démocratiquement de la commune du plateau, sont sortis nombreux ce lundi 7 janvier 2019, afin d’exprimer leur mécontentement, relativement à la décision du gouvernement de faire administrer la mairie du plateau par une délégation spéciale présidée par le préfet d’Abidjan.

Élu maire de la commune du plateau à plus de 60% des voix, lors des élections partielles dernières, Jaques Ehouo n’a jusque-là pas encore été investi par les autorités compétentes.

Dans un communiqué, Sidiki Diakité, ministre de l’intérieur et de la sécurité, avait indiqué que la commune du plateau ainsi que d’autres seront administrées par des délégations spéciales présidées par le Préfet d’Abidjan, Vincent Toh-Bi Irié.

                                Les partisans du maire Ehouo Jaques manifestent à Attécoubé /  ©  DR

Cette décision gouvernementale a provoqué la colère de certains membres du parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), car, peu après les déclarations de Sidiki Diakité, Maurice Kacou Guikahué, secrétaire exécutif dudit parti est monté au créneau pour exiger l’installation sans condition d’Ehouo Jacques.

A sa suite, le président national de la JPDCI urbaine avait, pour sa part, promis d’installer le maire Ehouo, à travers des marches et sit-in, lors d’une réunion à la permanence du parti septuagénaire le 5 janvier dernier.

Ce message du président de la JPDCI urbaine semble avoir eu un écho favorable, car, ce lundi matin, des jeunes d’Abobo-Doumé, de Locodjro, des quartiers populaires de la commune d’Attécoubé, proches et militants PDCI sont descendus dans les rues pour exiger l’installation du nouveau maire du plateau.

Les manifestants ont sérieusement perturbé la circulation en érigeant des barricades sur certaines artères principales de la commune. Selon des témoins, les agents des forces de l’ordre déployés sur le terrain ont rencontré des jeunes déterminés à faire installer leur leader.

Rappelons que Jacques Ehouo, député et maire de la commune du plateau, avait été convoqué par la police économique dans une affaire de détournement de fond. Mais l’homme n’a pas répondu à cette convocation.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *