Search
vendredi 14 décembre 2018
  • :
  • :

CÔTE D’IVOIRE : Parts de marché, chiffres d’affaires et classement des opérateurs de télécommunication

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

L’Autorité de Régulation des Télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) a publié son rapport statistique du quatrième trimestre 2015. Ce rapport permet d’avoir une vue globale sur plusieurs aspects de ce secteur entre autres, les parts de marché, les chiffres d’affaires, les emplois générés par les acteurs de la téléphonie fixe, la téléphonie mobile, et l’internet.

Le rapport du quatrième trimestre a pour particularité de donner un large aperçu du déroulement des activités sur l’étendue de l’année. De façon globale, il ressort que les investissements dans le secteur des télécommunications continuent de s’accroitre, et de nouvelles technologies sont déployées par les opérateurs. 

Télécommmmunications-Regionale.info

Côte d’Ivoire Télécom, le leader de la téléphonie fixe

En Côte d’Ivoire, deux opérateurs se partagent le marché de la téléphonie fixe : Côte d’Ivoire Télécom (CIT) et MTN. Opérateur historique, Côte d’Ivoire Télécom a longtemps profité de son monopole pour s’étendre sur le territoire. En 2010, MTN s’est lancé dans la téléphonie fixe après le rachat de l’opérateur de fibre optique Arobase Télécom. Si depuis lors, la société panafricaine n’a pas encore réussi à damer le pion au géant CIT (95,32% de part de marché), force est de constater que son ascension, quoique lente, n’est pas négligeable. En face, Côte d’Ivoire télécom fait carton plein et continue d’imposer sa suprématie. Du troisième au quatrième trimestre 2015, le nombre d’abonnés de l’opérateur est passé de 258 992 à 264 270 soit un taux de croissance de 2,04 % contre -6,51% pour MTN (13 136 à 12 978 abonnés) .
Au quatrième trimestre, Côte d’ivoire télécom a effectué un chiffre d’affaires de l’ordre de plus de 48 milliards de F CFA (99,77 %) contre 113 millions de F CFA pour MTN (0,23%). Même logique pour ce qui est des investissements, un peu plus de 2 milliards de F CFA pour Côte d’ivoire Télécom au quatrième trimestre, MTN ayant injecté autour de 430 millions de F CFA sur la même période.

Téléphonie mobile : Orange, MTN et les autres

Le secteur de la téléphonie mobile a généré un chiffre d’affaire de plus de 220 milliards de F CFA au cours du quatrième 2015. Ce secteur clé et hautement concurrentiel est partagé par 5 opérateurs dont deux font office de leader. Avec 10 798 183 abonnés (42,50% de part de marché), Orange est le premier opérateur en termes de nombre d’abonnés. Le second, le panafricain MTN, revendique 8 millions d’abonnés contre 5 millions pour Moov (21,29 %). Au bas du classement, Comium et Greenn « s’en sortent » avec respectivement, 2,80% et 1,42% de part de marché.
Si l’on s’en tient à l’évolution du parc d’abonné au cours de l’année 2015, c’est Moov qui vient en tête avec une progression de l’ordre de 8,21% et 4,48% pour Orange. Contrairement, MTN a connu une baisse de son parc d’abonnés avec une régression de -0.02%, tandis que Comium et Green connaissent une descente plus fulgurante avec respectivement -5,80% et -23,94%.

Le Mobile Money, l’autre terrain de combat

Les opérateurs de téléphonie ont eu le nez creux en multipliant les investissements dans le développement des services de paiement électronique, le mobile Money. Au quatrième trimestre 2015, il a représenté 5,37% du chiffre d’affaires des opérateurs, bien au-dessus de l’internet mobile (4,62%).
Orange Money, MTN money et Flooz font désormais partie intégrante du quotidien des ivoiriens. Dans un pays où le taux de bancarisation demeure très faible, ce mode de paiement apporte des réponses concrètes à bien de préoccupations. C’est donc à juste titre qu’il a été adopté. Précurseur de ce service en Côte d’ivoire, MTN a fini par se faire dépasser. Au 31 décembre 2015, Orange demeure le leader avec 51,37% de parts de marché contre 44,77% pour MTN. Pour ce qui est de Moov qui a lancé son service en 2013, il n’a pu se tailler que 3,86% de part de marché. Il faut cependant remarquer que l’opérateur enregistre la plus haute progression avec un bond de 13,19% de septembre à décembre 2015.
Là où l’écart se creuse vraiment, c’est au niveau des parts de marché sur les commissions. Orange à lui tout seul se taille 75,28% (soit 8 933 475 000 de F CFA), contre 23,19% pour MTN (2 752 337 000 milliards de F CFA). Moov ferme le classement avec 1,52% de part de marché sur les commissions perçues par le mobile money (180 962 000 de F CFA).

Lire aussi : INTERNET : La sécurité des usagers, dernier soucis des fournisseurs d’accès en Côte d’Ivoire ?

Internet, la dominance est au mobile

Les abonnés à internet utilisent en grande partie des connexions mobiles. Ainsi, sur les 8 millions d’abonnés, seulement 110 456 abonnés (soit 1,27%) utilisent une connexion fixe contre 8 602 170 (soit 98,73%) abonnés pour ce qui est de l’internet mobile.

Le filaire, la grande régression

En Côte d’Ivoire, l’écart entre le nombre d’usagers d’internet qui ont recours à des technologies sans fil (ne pas confondre avec technologie mobile) n’est pas très loin de celui de ceux qui privilégient des technologies filaires. Ainsi, au 31 décembre 2015, 55 803 internautes privilégiaient les technologies filaires (ADSL, RTC, Fibre Optique), alors que ceux qui ont recours à des technologies telles que la Wimax, le Vsat… s’élève à 54 653.
Au titre des parts de marchés, Aviso vient en tête avec 57 912 abonnés, suivi de très près par MTN Internet (avec la Wimax principalement), 44 584 abonnés. Plus loin l’on retrouve Yoomee, Vipnet et Alink Télécom avec respectivement 5601, 2240 et 119 abonnés au 31 décembre 2015.

La ruée vers l’internet mobile

La téléphonie mobile enregistre un taux de pénétration important et croissant sur l’étendue du territoire. Dans la même veine, l’internet mobile suit cette courbe. Avec des technologies telles que la 3G et depuis peu la 4G, les opérateurs misent sur la mobilité pour connecter le maximum de personnes. Au 31 décembre 2015, les 8 602 170 d’abonnés respectent la logique d’ordre du trio OMM (Orange, MTN, Moov). Orange se taille 44,41% de parts de marché, devant MTN avec 36,43% et Moov, 19,16%.

Les télécommunications, un secteur pourvoyeur d’emploi

Le secteur des télécommunications est un gros pourvoyeur d’emploi. Au titre des opérateurs de téléphonie mobile, au 31 décembre 2015, les quatre opérateurs généraient 2 310 emplois directs. L’opérateur MTN est le plus gros pourvoyeur avec 736 postes, contre 648 pour Orange et 387 pour l’opérateur Moov. Comium et Greenn ferment le tableau avec 331 pour le premier et 208 pour le second.
En ce qui concerne les Fournisseurs d’Accès Internet (FAI), ce sont 127 emplois directs qui sont générés. Vipnet arrive en tête avec 54 postes, suivi de Yoomee, 39 postes, Aviso, 24 et Alink Telecom avec 10 postes. Côte d’Ivoire Télécom demeure le plus gros pourvoyeur avec 811 emplois directeurs dans le secteur de la téléphonie fixe.




2 thoughts on “CÔTE D’IVOIRE : Parts de marché, chiffres d’affaires et classement des opérateurs de télécommunication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *