Search
lundi 26 juin 2017
  • :
  • :

CÔTE D’IVOIRE/CEDEAO : La structuration en partenariat public privé au centre des discussions à Lomé

La Commission de l’organisation régionale et la Banque d’investissement et de développement de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont organisé une réunion à propos de la structuration en partenariat public privé (PPP) et les mécanismes de garanties des projets du Programme communautaire de développement (PCD).

Cette réunion qui s’est tenue du 14 au 17 mars à Lomé, au Togo, a permis aux participants d’examiner les questions liées aux projets prioritaires du PCD et d’engager des discussions sur une meilleure structuration en PPP pour la prochaine table ronde des bailleurs.

           Les participants à la réunion CEDEAO-PPP (Lomé, 14-17 mars 2017) © : DR

Les experts réunis ont examiné des projets sous-régionaux, dont la construction de l’autoroute reliant Lagos à Dakar. Ce projet, qui s’étant sur deux phases, comprend l’axe Abidjan-Lagos, longue de 1028 km, et l’axe Abidjan-Dakar, portant sur 3000 km. Selon le communiqué de la Commission de la CEDEAO, les participants ont aussi abordé la restructuration de la boucle ferroviaire Cotonou-Niamey-Ouagadougou-Dori-Abidjan.

Pour la réalisation de ce projet, c’est le groupe Bolloré qui s’est engagé à réhabiliter cette ligne à hauteur de 400 millions d’euros, soit 262 milliards F CFA sur une période de cinq ans. La création de la compagnie de transport maritime « Sealink » a été abordée. En effet, cette compagnie permettra aux investisseurs privés africains de posséder une société. Ainsi, par le biais de cette entreprise, ils pourront prendre part au développement de leur pays respectif.

Au terme de cette réunion, les participants ont adopté une feuille de route sur la structuration des projets PPP en vue de préparer la prochaine table ronde des bailleurs.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.