Search
samedi 21 octobre 2017
  • :
  • :

Côte d’Ivoire/SIB : La banque affiche un résultat net de 9,633 milliards FCFA au 1er trimestre 2017

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Les voyants sont aux verts pour la Société ivoirienne de banque (SIB). La banque ivoirienne affiche un résultat net de 9,633 milliards de FCFA au premier trismestre 2017. Une progression de 17 % en comparaison au premier trimestre 2016.

La filiale ivoirienne du groupe Attijariwafa a réalisé un bilan total de 835 811millions de FCFA au 30 juin 20l7. Elle a affiché une progression de 9 % par rapport au 1er semestre 2016. Au total, les crédits de la clientèle ont atteint la barre de 550 370 millions de FCFA contre 515 074 millions au 1er semestre 2016. Quant aux dépôts de la clientèle, ils se sont chiffrés à 664 984 millions en hausse de 19 % par rapport au 1er semestre 2016. Les produits net bancaires se sont élevés à 28 308 millions de FCFA à la date du 30 juin 2017, contre 24 269 millions de F CFA à fin juin 2016, soit une hausse de 4037 millions de FCFA.

     Côte d’Ivoire/SIB : La banque affiche un résultat net de 9,633 milliards FCFA au 1er trimestre 2017. © : DR

La SIB a enregistré une nette amélioration au vu des résultats affichés au premier trimestre 2017 en comparaison à celui de 2016. Le bilan total a connu une hausse et l’actif des crédits est passée à 7 %, les dépôts eux, à 19 %. Cependant, les dirigeants ont fait savoir que l’activité de mise en place des crédits reste généralement faible sur le premier semestre. Cette situation s’explique par la baisse des prix du cacao qu’a connus la Côte d’Ivoire. En ce qui concerne le coût du risque, il est en nette augmentation (+1337 millions), en liaison avec les déclassements, principalement de deux clients ; l’un du secteur cacao dont le risque porte sur 1386 millions et l’autre pour environ 132 millions.

Lire aussi : Côte d’Ivoire/Attijariwafa Bank : La 4e étape du programme international d’Open Innovation débarque à Abidjan

D’ailleurs, les perspectives s’annoncent très bonnes pour la banque au titre du 2e trimestre 2017. Le recouvrement de certaines créances devrait permettre de réaliser plus de performances pour le budget à venir.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.