Search
mardi 24 octobre 2017
  • :
  • :

« COVFEFE » : La bourde très virale de Donald Trump sur Twitter

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Il est surnommé par certains médias, « le Président qui tweet plus vite que son ombre ». L’on peut dire sans craindre de se tromper que la plateforme de miccro-blogging, Twitter, est le réseau social préféré du 45eme Président des Etats-Unis. Et quand on Tweet vite, il y a des risques. Dans la nuit du mardi 30 au mercredi 31 mai, un Tweet de Donald Trump est devenu très viral et a stimulé la créativité de plusieurs.

La Twittosphère se demande encore ce que Donald Trump a voulu écrire exactement en écrivant « despite the constant negative press Covfefe », littéralement « En dépit de la constante couverture négative de la presse XXX ». Vraisemblablement, Trump a voulu écrire « Coverage » littéralement, « couverture », pour « couverture médiatique » et a pondu le désormais populaire « Covfefe ».

Bien malin qui détient le sens caché de « Covfefe »

Les suppositions vont bon train pour expliquer cette bourde. Alors que certains estiment que le milliardaire se serait endormi sur son téléphone avant d’avoir achevé son tweet – il était tout de même 00:30 lorsque le tweet a été posté – d’autres estiment qu’il a fait face à une panne de batterie. Mais quand on s’appelle Donald Trump et qu’on est suivi par plus de 31 millions de comptes, la plus petite des actions prend des proportions extraordinaires.

Très rapidement, le hashtag #Covfefe s’est positionné dans les trends topics sur Twitter. Les twittos, rivalisant de créativité, ont rapidement tourné en dérision ce qui n’est peut-être pas une erreur si l’on s’en tient à la tentative de récupération de l’homme d’affaires devenu Président. En effet, Donald Trump a écrit un autre Tweet qui tentait de faire croire que ce mot, il l’a inventé à dessein. Mais trop tard.

Le nom de domaine Covfefe.com acheté

Avant même que le magnat de l’immobilier ne supprime son tweet, le nom de domaine covfefe.com avait déjà été acheté. Plus loin, certaines boutiques de vente en ligne proposent à leurs clients des tee-shirts, casquettes, et autres gadgets avec la mention Covfefe, en plusieurs déclinaisons.

Sur ce coup, la Maison Blanche n’a souhaité donner aucune réponse aux nombreuses questions soulevées par la Presse, qui scrute minutieusement le compte du Président Américain. D’ailleurs, la question de savoir s’il avait le droit de supprimer le tweet comportant l’erreur a été évoquée.

Au milieu de ce qui a été baptisé la CovfefeGate, plusieurs observateurs relèvent la force de communication de ce chef d’Etat qui sort des canaux officiels de la Maison Blanche, pour prendre des positions sur des sujets parfois sensibles, au point de donner du fil à retordre à ses collaborateurs. D’ailleurs, trois mois ont suffi pour que son directeur de cabinet, Mike Dubke, rende le tablier.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.