fbpx
Search
samedi 19 janvier 2019
  • :
  • :

CPI : Blé Goudé se défend…

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Ce mardi 02 février, deuxième jour de la défense du procès conjoint de Laurent Gbagbo et Blé Goudé, les avocats de Blé Goudé, rentrent en scène. Pour la première fois depuis l’ouverture de ce procès, le prévenu s’exprime et présente ses preuves face aux accusations du bureau de la procureure.Le résumé de cette journée.

« Jamais je n’ai commis de crimes. J’ai mené beaucoup d’actions pour la paix dans mon pays. Je ne suis pas un criminel comme le veut le démontrer l’accusation ». Ces propos de Blé Goudé ont été étayés tout au long de son intervention par des vidéos. L’ex-ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo a réfuté la thèse brandie par l’accusation, faisant de lui un anti — musulman. « J’ai côtoyé les musulmans dont certains sont mes proches. » Argue t’il. Par ailleurs l’ex-secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) se dit « fier de connaitre Laurent Gbagbo » et relève n’avoir jamais été son « Bras séculier ».

Avant lui, ce sont ses avocats qui ont défendu sa cause. Pour Me Geert-Jan Knoops, « Charles Blé Goudé n’a jamais ordonné l’utilisation de violence ». Poursuivant, il soutient que son client est « un homme de paix, un pacifiste dans l’âme ». À en juger dit-il, par ses actions en faveur de la paix, dont les vidéos ont été visionnées. À lui de conclure que le seul plan existant était celui monté par les forces pro-Ouattara pour renverser Laurent Gbagbo : « Nous allons vous montrer que Charles Blé Goudé n’a pas pu participer à un présumé plan commun qui aurait, comme l’affirme le procureur, été établi dès 2001. » soutient la défense de Blé Goudé.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *