fbpx

CPI : Le FPI « s’indigne » contre la décision d’interdire le titre de président à Gbagbo

 

Aboudramne Sangaré

Aboudramne Sangaré (FPI tendance « Gbagbo ou rien » )

Le Front populaire ivoirien (FPI) version Aboudramane Sangaré a dans une note, ouvertement marqué son désaccord vis-à-vis de l’injonction faite par le juge-président Cuno Tarfusser à la défense de Laurent Gbagbo de ne plus utiliser le qualificatif « de président » pour le désigner.

Le FPI juge qu’une telle décision n’a pas de fondement juridique. Par conséquent, il «  s’indigne et élève de vives protestations » contre la décision politique prise par les juges de la CPI interdisant à la défense de l’ex-président ivoirien de l’appeler président Gbagbo, indique la note signée par Boubacar Koné, porte-parole de cette branche. Pour « les Gbagbo ou rien », tout ceci montre de façon camouflée « une prise de position ». Ils invitent par ailleurs les juges en charge du dossier de MM Gbagbo et Blé Goudé « à dire le droit ».

Rappelons que suite à la demande de la représentante légale des victimes Paolina Massidda d’interdire l’utilisation du titre de « Monsieur le président » au cours du procès, le juge principal Cuno Tarfusser a répondu favorablement à cette requête vendredi dernier, ce qui n’était du goût de Me Altit, principal avocat de Laurent Gbagbo. Il indique que la « culture française et ivoirienne » demande qu’« un ancien président ou un ancien haut magistrat conserve son titre même quand il n’est plus président ». Au juge de la CPI de trancher « La chambre convient que vous avez parfaitement raison (…) Un titre reste attaché à jamais (…) Mais, nous sommes ici dans une salle d’audience et les accusés sont tous égaux devant la loi (…) La chambre vous demande donc de ne plus utiliser ce titre ».

M. Gbagbo et Charles Blé Goudé, l’un de ses proches, sont poursuivis pour « crimes contre l’humanité » dans les violences postélectorales ivoiriennes de décembre 2010 à avril 2011, qui ont officiellement fait plus de 3.000 morts.



Web redacteur ; Journaliste Radio


5 thoughts on “CPI : Le FPI « s’indigne » contre la décision d’interdire le titre de président à Gbagbo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *