Search
dimanche 24 septembre 2017
  • :
  • :
Archibat 2017
Banner Tecno – 30 jours

Débâcle de la Côte d’Ivoire à l’Afrobasket 2017 : « Nous avons eu une préparation difficile »

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Les Éléphants de Côte d’Ivoire ont été éjectés de l’Afrobasket Homme 2017, après 3 défaites en 3 matches de poule. Après cette élimination prématurée, les responsabilités sont partagées de part et d’autres.

Selon Assane Coulibaly, l’un des encadreurs de l’équipe nationale, les deux derniers matches amicaux des Ivoiriens datent de juillet 2016 et septembre 2017. Pour lui, l’équipe est jeune, et c’était, pour la majorité, leur première expérience, mais il « reste optimiste pour le futur » car le groupe est « constitué de jeunes talentueux ».

Les Eléphants de Côte d'Ivoire tombent dès le premier tour_Regionale.info

                                                              Les Éléphants de Côte d’Ivoire tombent dès le premier tour ©DR

En allant à cette compétition, les Ivoiriens s’attendaient un peu à ce résultat, surtout que les moyens ont fait défaut : « On a eu deux (2) semaines de préparation à Abidjan. Sans moyens financiers, on ne pouvait pas faire une bonne préparation. Certes, le ministère a fait ce qu’il pouvait faire, mais pour viser un titre continental, il faut plus d’effort. J’espère que la prochaine campagne sera différente et qu’on aura le nécessaire pour pouvoir faire une préparation correcte », a lâché Assane Coulibaly.

Sur les 12 joueurs qui ont représenté la Côte d’Ivoire à l’Afrobasket Homme 2017, 8 étaient à leur première participation. Ce gros handicap n’a donc pas facilité la tâche à Souleymane Diabaté, Eric Tapé, Michaël Toti et Serge Pohohoulou, vétérans de l’équipe.

A la question de savoir si certains cadres de l’équipe ont refusé de rejoindre la sélection, pour cette compétition : « Je préfère ne pas en parler… Nous Avons des jeunes joueurs talentueux, environ une dizaine, évoluant en Europe et surtout aux USA. Je vais me concentrer sur eux pour reconstruire une équipe nationale capable de battre toutes les équipe et remporter des trophées », a conclu Assane.



Journaliste-Blogueuse sportive


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.