Search
vendredi 14 décembre 2018
  • :
  • :

Dopage : L’Agence Mondiale Antidopage met le Kenya sous pression

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Entaché par le dopage, l’athlétisme kenyan est mis sous pression par l’Agence Mondiale antidopage (AMA) pour l’adoption d’une nouvelle législation antidopage.

Les athlètes Kenyans risquent de ne pas participer aux JO 2016_Regionale.info

                                        Les athlètes Kenyans risquent de ne pas participer aux JO 2016_Regionale.info

Le Kenya a jusqu’au 2 mai pour adopter une nouvelle législation  antidopage afin d’éviter une éventuelle interdiction de participer aux J.O Rio 2016, a annoncé ce jeudi l’Agence Mondiale Antidopage.

Lire aussi : Dopage : Deux athlètes kényanes versent 21.400 euros chacune au directeur de la Fédération kényane d’athlétisme pour réduire leur suspension

Il s’agit du deuxième report accordé par l’Agence Mondiale Antidopage, le Kenya ayant déjà échoué à deux reprises à se conformer aux précédentes dates butoirs, les 11 février et 5 avril, a rappelé l’agence dans un communiqué.

Début avril, les parlementaires kényans ont bien procédé à la lecture préliminaire d’une loi qui sanctionne de 1.000 dollars (872 euros) d’amende et/ou d’un an de prison les athlètes convaincus de dopage et met en place une Agence kényane antidopage (Adak).

Mais le texte ne pourra pas être adopté avant le 20 avril, les travaux de l’Assemblée étant actuellement suspendus.

Le président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), Sebastian Coe, avait menacé les athlètes kényans d’une suspension aux JO 2016 si la nouvelle législation n’était pas mise en place à temps.

 

 



Journaliste-Blogueuse sportive


3 thoughts on “Dopage : L’Agence Mondiale Antidopage met le Kenya sous pression

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *