Search
vendredi 14 décembre 2018
  • :
  • :

El-Hadji Diouf clash certains de ses ex-coéquipiers

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

El-Hadji Diouf (69 sélections, 21 buts marqués), restera dans les annales, surtout pour ses nombreux dérapages, tant vis-à-vis de ses adversaires que de ses propres coéquipiers.

Diouf manque de respect à ses ex-coéquipiers

                                         Diouf manque de respect à ses ex-coéquipiers


Alors que Jamie Carragher et le Sénégalais de 35 ans se sont échangés des amabilités en décembre dernier, et que le Sénégalais l’avait fait quelques mois auparavant avec Gerrard, l’ancien attaquant du RC Lens a profité de son interview dans le dernier So Foot pour les tacler!

Celui qui se fait désormais appeler «  Son excellence  » au Sénégal (depuis qu’il a été nommé conseiller spécial du président), est allé très fort avec Anton Ferdinand, Steven Gerrard et Jamie Carragher, ses anciens coéquipiers.


Il revient notamment sur son altercation avec Anton Ferdinand (ex-coéquipier à Sunderland en 2008)

Anton Ferdinand

                                                         Anton Ferdinand

« On ne s’est pas bagarrés, je l’ai corrigé, avant qu’on soit séparés. Je lui ai dit : ‘Viens, on va dans la salle de gym, je te punis’. Il n’a pas voulu. Je lui ai dit : ‘Tu fais tout comme ton frère (Rio Ferdinand), tu marches comme lui, tu manges comme lui, écris ta propre histoire’. Il y avait des petits branleurs dans le groupes qui croyaient être les meilleurs alors qu’ils étaient nuls à chier. Anton Ferdinand, c’était le branleur numéro 1.  »


Pour « Son excellence », le Capitaine Gerrard n’atteint pas sa cheville

Steven Gerrard est nul

                       Les histoires entre les deux footballeurs datent de longtemps

« Ce que je représente pour le Sénégal, il n’en représentera jamais le centième pour l’Angleterre, poursuit-il au sujet de Steven Gerrard. Il n’a jamais rien fait en Coupe du monde ou à l’Euro. Quand je suis arrivé à Liverpool, comme je faisais ce que je voulais, il trouvait que je ne respectais pas le club. Mais lui, il a carrément tué son équipe en glissant contre Chelsea. Si Liverpool n’a jamais gagné la Premier League (depuis 1990), ce n’est pas un hasard. »


Le pauvre Jamie Carragher a pris sa dose!

Diouf enflamme Carregher

                                                                                Diouf enflamme Jamie

« La différence entre Jamie et moi, c’est que je suis un joueur de classe mondiale, et lui une merde ! a-t-il lâché cash. Le genre de merde qui va pondre un livre dans lequel je serai encore cité. Moi dans mon livre, il n’aura pas le droit à une phrase car c’est un putain de loser. »


Pour conclure, Diouf ne pouvait s’empêcher de parler… de lui-même ! Et de laisser une fois une fois de plus la modestie à la poubelle. « Je suis le plus grand sportif sénégalais de tous les temps. Qui a fait mieux que moi dans le sport sénégalais ? Qui ?, s’interroge à haute voix le double Ballon d’Or Africain (2001-2002). On ne traite pas le meilleur joueur comme on gère les plus mauvais. Chaque chose a son prix. Moi, j’étais un joueur exceptionnel. (…) Le football, c’est de l’art. Les autres joueurs s’arrêtent tous pour me regarder parce que je donne du plaisir. Entrer sur le terrain, faire une passe que personne n’a vue, se lancer dans un tour d’honneur sous les applaudissements… Puis voir qu’à la sortie du stade, mon maillot est trois fois plus cher que les autres… »



Journaliste-Blogueuse sportive


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *