Search
vendredi 14 décembre 2018
  • :
  • :

Élection à la FIFA : Zoom sur les cinq candidats

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le congrès de la FIFA va élire un successeur à Sepp Blatter, ce vendredi, et cinq candidats briguent la présidence de l’instance.

L'élection aura lieu ce vendredi

                                                              L’élection aura lieu ce vendredi

L’élection du nouveau président de la FIFA aura lieu ce 26 février à Zurich, en Suisse. Cinq candidats ont été retenus pour prendre la succession du Suisse Joseph Blatter.
L’ancien homme fort de la planète foot avait été élu en mai dernier pour un cinquième mandat à la tête de la Fifa, en dépit du scandale planétaire de corruption qui venait tout juste d’éclabousser l’instance internationale.
Quatre jours plus tard, le 2 juin, il avait finalement annoncé sa démission, ajoutant toutefois qu’il restait en poste, le temps d’organiser de nouvelles élections.
Sur ce vote va également planer l’ombre de Michel Platini. Grand favori pour reprendre le fauteuil de président, l’ex-dirigeant de l’UEFA a retiré sa candidature après sa suspension (qui est passée de huit à six ans : Ndlr) de toute activité liée au football en raison du paiement controversé de 1,8 million d’euros reçu de Joseph Blatter, en 2011, pour un travail de conseiller achevé en 2002 sans contrat écrit.

Qui sont ces candidats? Peuvent-ils réellement diriger la FIFA? Leurs forces et leurs faiblesses détaillées dans ce zoom.

Cheikh Salman (Bahreïnien, 50 ans)

Cheickh Salman

                                                                                                                   Cheikh Salman

Membre de la famille royale du Bahreïn et président de la Confédération asiatique de football (AFC) depuis 2013, le cheikh Salman ben Ibrahim al-Khalifa connaît bien la FIFA pour en occuper l’un des postes de vice-président.
Ses chances de devenir le nouveau président sont bien réelles. La Confédération Africaine de Football (CAF) lui a en effet apporté son « soutien entier », qui pourrait s’avérer décisif, car avec 54 pays affiliés, la CAF dispose du plus gros réservoir de voix au congrès de la Fifa. Mais, Cheick Il été un partisan de l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar, dont les conditions font actuellement l’objet d’une enquête.
Son rôle dans la répression du soulèvement démocratique de 2011 dans son pays fait également l’objet de critiques de la part d’organisations de défense des droits de l’Homme. Egalement, l’homme de 50 ans est accusé d’être impliqué dans un match truqué et d’avoir détourné de l’argent de la fédération internationale.

Gianni Infantino (Suisse, 45 ans)

Gianni Infantino

                                                                                                                              Gianni Infantino

Le visage des tirages au sort pour les compétitions européennes. Avocat de profession, ancien secrétaire général du centre de recherche sur le sport (CIES), le Suisse a intégré l’UEFA en 2000. Il y a gravi les échelons jusqu’à devenir le bras droit de Platini et était devenu le plan B de l’UEFA depuis la suspension de Platini.

Numéro 2 de la Confédération européenne de football (UEFA), Gianni Infantino est le candidat soutenu par l’UEFA, la Confédération sud-américaine de football (Conmebol) et sept pays d’Amérique centrale au sein de la Confédération d’Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes (Concacaf).

Tokyo Sexwale (Sud-Africain, 62 ans)

Tokyo Sexwale

                                                                                                                       Tokyo Sexwale

Ancien compagnon de prison de Nelson Mandela, Tokyo Sexwale ne vient pas du monde du football. L’homme d’affaires sud-africain, auréolé de son combat anti-apartheid, ne bénéficie cependant pas du soutien de la Confédération Africaine de Football (CAF) qui préféré le cheikh Bahreïnien, Salman. Pour le seul candidat africain en lice, la décision de la CAF sonne comme un désaveu et compromet fortement ses chances.

Le Prince Ali ben Al-Hussein (Jordanien, 40 ans)

Prince Ali de Jordanie

                                                                                                                          Prince Ali de Jordanie

Vice-président de la Fifa depuis 2011, le prince Ali a atteint le 2e tour de l’élection du 29 mai 2015, avant de laisser le champ libre à Sepp Blatter, réélu à la tête de l’instance avant de démissionner.

Le Jordanien manque toutefois de poids politique. Il n’a pas non plus l’appui de la Confédération Asiatique de Football (AFC) qui soutient son président, le cheick Salman. 
 Membre de la famille royale jordanienne, Ali ben al-Hussein est le fils de feu le roi Hussein. Actuel président de la Fédération jordanienne, il s’est fait connaître lors de la précédente élection à la présidence de la FIFA, le 29 dernier, en mettant Sepp Blatter en ballottage au premier tour, avant de se retirer.
Apparu en mai dernier comme un des opposants majeurs à Sepp Blatter, il était parvenu à récolter 73 voix (contre 133 à Blatter) lors du précédent scrutin; et ça, c’est surtout parce qu’il bénéficiait du soutien de Michel Platini et de l’UEFA.

Jérôme Champagne (Français, 57 ans)

Jérôme Champagne

                                                                                                                                    Jérôme Champagne

Cet ancien diplomate, proche de Sepp Blatter, a passé onze ans à la Fifa, où il a été longtemps chargé des relations internationales. Jérôme Champagne connaît sur le bout des doigts chacune des 209 fédérations qui la composent, mais souffre toutefois d’un déficit de notoriété. La Fédération Française de Football (FFF) a par ailleurs annoncé qu’elle voterait pour le candidat de l’Europe (UEFA) Gianni Infantino.

Le Français pourra cependant compter sur le soutien de la Ligue de Football Professionnel (LFP) et de son président, Frédéric Thiriez.  Son manque de notoriété, son passé à la FIFA, sa proximité avec Blatter, son inimitié avec Platini et l’UEFA sont des facteurs qui ne jouent pas en sa faveur. 



Journaliste-Blogueuse sportive


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *