Search
jeudi 29 juin 2017
  • :
  • :

Election presidentielle au Ghana : Le site internet de la commission électorale piraté

Les élections présidentielles se sont déroulées sans encombre au Ghana, le mercredi 9 décembre 2016. Les quelques 15 millions d’électeurs appelés aux urnes avaient le choix entre 7 candidats et l’on note une forte affluence dans les bureaux de vote. Alors que les résultats de ce premier tour sont vivement attendus, le site internet de la commission électorale a été piraté et un message bien particulier laissé à l’endroit des internautes.

Coude-à-coude dans les urnes

L’élection présidentielle du 9 décembre est l’une des plus serrées que le Ghana ait connu. Pour bon nombre d’analystes, il est difficile à ce niveau de dire qui des deux favoris, à savoir le président sortant John Mahama Dramani et le candidat du NPP, Nana Akufo-Addo, pourra sortir vainqueur du coude-à-coude engagé. Après le dépouillement des résultats de 50 circonscriptions électorales sur les 275 que comptent le pays, John Dramani récolte 49,3 % des suffrages contre 48,9% pour Nana Akufo.

Ghana John Dramani -Regionale.info

                       John Mahama Dramani 

nana-akuffo-addo-regionale-info

                                          Nana Akufo-Addo

C’est dans cette atmosphère d’incertitude que les internautes ont découvert, ce jeudi matin, un message bien curieux sur le site internet de la commission électorale. La parodie de résultat de ce premier tour, publié par les pirates, annonçait le candidat Nana Akufo pour vainqueur avec 54% des suffrages. Rappelons que si l’un des candidats parvient à obtenir plus de 50% des suffrages, il remporte directement l’élection, sans besoin de passer par un second tour.

Lire aussi : Élection présidentielle au Ghana : Sept candidats pour un fauteuil 

Démenti formel

Après cette annonce, la commission électorale est montée au créneau pour dénoncer la manipulation. C’est à travers son compte twitter qu’elle a demandé aux populations ghanéennes de ne pas tenir compte de cette annonce qui n’émanait pas d’elle, d’autant plus que le processus de dépouillement est toujours en cours.

Après quatre heures d’interruption le site internet de la commission a fini par être rétabli et le processus de dépouillement suit son cours. 
Présente comme un exemple de démocratie en Afrique, le Ghana doit réussir à relever le défi d’une élection juste et transparente, dont les résultats seront respectés. C’est d’ailleurs le message que les sept candidats ont délivré à leurs partisans le jour du vote. Désormais, tous les regards sont fixés vers la commission électorale.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.