Search
dimanche 16 décembre 2018
  • :
  • :

PRÉSIDENTIELLE AU BENIN : Le jeu des alliances réussira-t-il à faire la différence lors du second tour ?

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Au Bénin, les résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle ont été donné par la Cour Constitutionnelle, confirmant ainsi le duo de tête à savoir Lionel Zinsou et Patrice Talon. Au regard de la configuration qui prévaut, le jeu des alliances pourrait faire toute la différence.

Lionel-Zinsou-Patrice-Talon-Benin-Regionale.info

                               Le deuxième tour opposera Lionel Zinsou à Patrice Talon

Sébastien Ajavon, le faiseur de roi ?

Le monde entier a félicité le Bénin, pays considéré comme un exemple de démocratie en Afrique, pour le déroulement paisible du premier tour de l’élection présidentielle. Après proclamation des résultats par la Cour Constitutionnelle, Lionel Zinsou, premier ministre du président sortant, arrive en tête avec 27,11 % de voix. Derrière lui, celui qui a créé la surprise, l’homme d’affaires Patrice Talon; ce dernier s’en sort avec 23, 52 %, soit moins de 5% de voix de différence. Le troisième homme qui pourrait faire pencher la balance d’un côté comme de l’autre par le jeu des alliances n’est personne d’autre que Sébastien Ajavon, qui arrive à la troisième place avec 22,07% de voix. Le second tour est prévu pour le 20 mars 2016. En attendant, des lignes de démarcations commencent à se dessiner.

Patrice Talon, le plébiscite général

Lundi 14 mars, sur trente-et-un (31) candidats ayant participé au premier tour de l’élection, vingt-quatre (24) annoncent leur soutien au candidat Patrice Talon. Sur la base d’une analyse purement arithmétique, celui-ci l’emporterait haut-les-mains. En effet, les soutiens de Sébastien Ajavon (22,07%) et de celui du quatrième à l’issu du premier tour, Abdoulaye Bio Tchané (8,29 %), sont non négligeables. A cela, il faut ajouter l’influence des autres membres de la « coalition » qui pourrait apporter un plus à l’électorat de celui qui a fait fortune dans l’industrie cotonnière. Pour ceux-ci, les électeurs doivent faire le choix de la rupture : « Plus de 70% de nos compatriotes ont porté leur choix sur les candidats de la rupture, le 6 mars prochain, à l’occasion du premier tour », a soutenu Abdoulaye Bio Tchané.

Lire aussi : PRESIDENTIELLE AU BENIN : Patrice Talon « talonne » Zinsou lors du premier tour

Le soutien de Boni Yayi, un avantage à l’allure d’inconvénient

En Face, Lionel Zinsou, le candidat de l’Alliance républicaine n’est pas un « pion ridicule ». S’appuyer sur les acquis du président sortant, dont il a le soutien absolu, est risqué du fait de sa gestion du pouvoir considérée comme calamiteuse par une partie des Béninois. Cependant, il ne faut pas perdre de vue qu’au Bénin, les habitudes ont la peau dure. Lionel Zinsou pourra compter sur un électorat fidèle au président Boni Yayi, auquel pourrait s’ajouter les plus jeunes dans l’esprit desquels il a réussi à se décoller de l’image de celui qui incarne la continuité de la gestion du président sortant.

2eme-tour-election-Benin-Regionale.info

                                Le jeu des alliances démarquera t-il les candidats ?

Avec 64% de taux de participation lors du premier tour, il est difficile de deviner l’allure exacte que pourront prendre les résultats au soir du 20 mars prochain. Une chose est certaine, si Patrice talon parvient à briguer la magistrature suprême, le Bénin accueillera un autre homme fort à ce poste en 2021; du moins si l’on s’en tient à sa promesse électorale de ne faire qu’un mandat de cinq ans.




2 thoughts on “PRÉSIDENTIELLE AU BENIN : Le jeu des alliances réussira-t-il à faire la différence lors du second tour ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *