fbpx

Environ 2 milliards de FCFA pour l’organisation du referendum du 20 mars

Le referendum du 20 Mars prochain dans le pays de la Teranga pourrait coûter environ deux milliards de FCFA à l’Etat sénégalais. C’est en tout cas l’estimation faite par le ministre sénégalais de l’Intérieur et de la Sécurité publique,  Abdoulaye Daouda Diallo qui a souligné par ailleurs que « l’évaluation est toujours en cours »

Pour Abdoulaye Daouda Diallo , cette somme est dûe au nombre de bulletin qui devra être tiré pour le scrutin. « En respectant les conditions légales, nous tirerons au maximum 12 millions de bulletins de vote, six millions de Oui et six millions de Non. Dans ces conditions, le coût de l’organisation du référendum ne devrait pas dépasser les deux milliards, c’est un montant particulièrement modique », affirme t — il, indiquant toutefois que l’évaluation du coût global « est toujours en cours ».

La tenue de ce referendum informe, M.Diallo se précise. D’ailleurs « le décret portant convocation du référendum a été déjà signé en conseil des ministres, le projet de loi portant a été adopté en même temps que son décret de publication (…)  le compte à rebours ,  pour l’ organisation parfaite est donc lancé »,  dira t — il , avant de rassurer que toutes « les dispositions sont prises » pour une bonne tenue du scrutin. Le ministre sénégalais de l’Intérieur et de la Sécurité publique a, pour finir, lancé cette adresse aux formations politiques. « Les partis politiques qui sont dans le courant du Oui, se retrouveront entre eux pour designer leurs plénipotentiaires et ceux qui diront Non pourront s’organiser en conséquence pour désigner leurs représentants dans les bureaux de vote en relation avec les autorités administratives chargées d’organiser ces élections » .

Ce referendum voulu par le Président Sénégalais Macky Sall  concerne 15 projets de réformes constitutionnelles. Le chef de l’État a d’ailleurs sursis à la reforme concernant la réduction de son mandat , conformement à la décision du Conseil constitutionnel du Sénégal, la jugeant  non conforme à la constitution.



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *