Search
vendredi 24 novembre 2017
  • :
  • :
Tecno Phantom 8

GUINEE : Conakry, nouvelle capitale mondiale du livre pour une année

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le 23 Avril 2017, la ville de Conakry, capitale Guinéenne, a été désignée comme la nouvelle capitale mondiale du livre, pour une année. Cette sélection vise à promouvoir le livre, source de culture et d’éducation.

La capitale Guinéenne est la 17ème ville choisie comme capitale mondiale du livre, à la suite de Wroclaw, en Pologne. Elle entend prouver que comme les autres villes telles que Madrid, Montréal, Buenos-Aires, ou encore Bangkok, elle peut aussi assumer le rôle de temple du livre pendant une année. Une année pleine de planifications culturelles, de représentations théâtrales, de ballets et d’ateliers afin de célébrer avec les Guinéens, l’art culturel sous toutes ses formes.

Conakry veut de prime abord, créer une « culture du livre » , afin que des ouvrages, des films, des comédiens, des pièces, des auteurs et des orchestres soient à l’honneur, pour montrer la diversité de la culture Guinéenne.

Cette sélection vise à promouvoir le livre, source de culture et d’éducation

           Cette sélection vise à promouvoir le livre, source de culture et d’éducation / © DR 

Les autorités du pays projettent faire durer l’intérêt du livre, en construisant dans chaque commune de Conakry, une médiathèque et en installant une série de « point lecture » dans chaque quartier.
Ce projet culturel, qui avoisine les 5 millions de Francs CFA, a pour but d’exhorter la population à la lecture et d’améliorer l’accès des citoyens aux livres. La capitale du livre, souhaite ensuite neutraliser l’analphabétisme, qui a atteint un taux de 60% en Guinée.

Une initiative que l’organisation en charge de la culture, l’UNESCO, trouve belle. Elle a donc choisi Conakry pour la mise en oeuvre de son projet d’implication communautaire, en vue d’atteindre ses objectifs de développement.

Cet événement est considéré comme le bienvenu par la population Guinéenne, qui estime qu’avoir la Guinée comme capitale mondiale du livre, va éveiller, et même réveiller les consciences des uns et des autres, et surtout celles du gouvernement.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.