Search
dimanche 24 septembre 2017
  • :
  • :
Banner Tecno – 30 jours
Archibat 2017

Guinée : le limogeage de plusieurs ministres crée la polémique

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le dernier remaniement gouvernemental en Guinée sera inscrit dans les annales. En effet, le président Condé a remercié son ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Économie maritime et celui des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger. 

Ce remaniement intervient dans un contexte assez particulier dans la mesure où le pays vient d’enregistrer 9 victimes, suite à un éboulement d’une décharge publique, dans une banlieue de Conakry. Pour certains, le limogeage devrait plutôt se porter vers les ministres de l’habitat, de l’administration et le gouverneur de Conakry. Mais contre toute attente, ce sont plutôt les ministres des Pêches de l’Aquaculture et de l’Économie maritime et celui des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger qui paient le lourd tribut.

Selon certains observateurs, le Président souhaite donner un signal très fort à l’ensemble de ses ministres qui sont à la traine. Ainsi, on reprocherait à l’ancien ministre André Loua, une très mauvaise gestion de l’octroi des licences de pêche et les faiblesses dans le ravitaillement du marché guinéen en poisson . C’est le directeur général de la Caisse de prévoyance sociale, Frédéric Loua qui prend désormais les reines dudit ministère.

              Guinée : le limogeage de plusieurs ministres au centre de grosses polémiques. © : DR

Quant aux autres ministères, l’on ignore les raisons de leur débâcle de leur poste respectif. Pour l’opposition, Alpha Condé tenterait de justifier l’injustifiable.

 

Notons que la Guinée avait réintégré la liste des pays respectant les normes légales en matière de lutte contre la pêche illicite non légale et non réglementaire (INN). Toutefois, le ministre sortant avait été au centre de grosses polémiques, le soupçonnant d’avoir octroyé de nouvelles licences à des bateaux battants pavillons chinois. D’ailleurs, Greenpeace avait mentionné dans un rapport lié à une mission dénommée « Espoir en Afrique de l’Ouest », menée en avril 2017 dans les eaux ouest-africaines contre la pêche INN, que des activités illégales de pêche étaient menées au large des eaux guinéennes par des Chinois.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.