Search
dimanche 9 décembre 2018
  • :
  • :

Interview avec Goua Mahan Marc, Capitaine de l’ASEC Mimosas

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Dans cette interview, nous recevons Goua Mahan Marc, footballeur à l’ASEC Mimosas. Après avoir été médaillé de bronze avec les Éléphants locaux au Chan Rwanda 2016, le pensionnaire de Sol Béni se confie à la Regionale.info.


Regionale.info : Bonjour Marc. On vous sait Capitaine de l’ASEC Mimosas. Mais avant d’arriver à ce stade, quel a été votre parcourt?

Goua Mahan Marc : J’ai commencé dans le Centre de Formation Assiè de Gonfreville Bouaké (CFGB). De la bas, j’ai été sélectionné à l’âge de 14 ans pour un tournoi à Montégu (France, précisément à Nantes). Ensuite, j’ai été vu par les encadreurs du Sabé Sport de Bouna (club ivoirien: Ndlr) où j’ai suivi une formation d’un an. Par la suite, j’ai encore fait un an en jouant pour le même club. La saison suivante, j’ai été au Séwé Sport de San-Pédro où j’ai fait cinq ans. Après le Séwé, je suis, depuis lors, à l’ASEC Mimosas.

Pour l'instant, je suis à l'ASEC jusqu'à ce que je finisse mon contrat

                                        Pour l’instant, je suis à l’ASEC jusqu’à ce que je finisse mon contrat


R.I : Et à l’ASEC, cela fait combien d’années que vous y êtes?

 


G.M.M : Je suis à ma quatrième année.

 


R.I : Tout récemment, vous avez été médaillé de bronze avec les éléphants locaux, au Chan Rwanda 2016. Comment avez-vous vécu cette deuxième expérience?

 


G.M.M : Pour ma deuxième participation au Chan, ça été un réel plaisir pour moi, parce que, lors de ma première participation en 2010, nous n’avions joué que trois matches et nous sommes rentrés au pays.Ce Chan nous a apporté beaucoup en expérience, avec l’apport des différents coachs que nous avons eu, notamment Michel Dussuyer et Camara Ibrahim, qui nous ont vraiment boosté. Il faut aussi dire que le manque de confiance des Ivoiriens en l’équipe nous a emmené à faire beaucoup d’effort, afin de regagner cette confiance perdue. A cet instant, on se disait qu’on n’avait pas droit à l’erreur. Il fallait bataillé fort pour sortir de cette compétition avec quelque chose.

 


R.I : Nous savons tous que l’équipe était composée de joueurs venus des différents clubs du championnat ivoirien. Comment a tété l’entente?

 


G.M.M : Il faut dire que nous sous connaissons déjà dans le championnat. Pour d’autres, nous avons joué ensemble avant de se retrouver dans différents clubs. Dans le championnat ivoirien, nous sommes tous des amis et ce lien a beaucoup facilité l’entente au sein de la sélection.

 


R.I : Après avoir eu une très belle prestation à ce Chan, certains clubs vous ont-ils fait des yeux doux?

 


G.M.M : (Rires)… vous le saurez dans les jours à venir.

 


R.I : Est-ce à dire que vous allez quitter l’ASEC?

 


G.M.M : Pour l’instant, je suis à l’ASEC jusqu’à ce que je finisse mon contrat.

 


R.I : Mais au cas où vous devriez quitter les Mimos, quelle serait votre destination, parlant de club?

 


G.M.M : Vous le saurez en juin.



Journaliste-Blogueuse sportive


9 thoughts on “Interview avec Goua Mahan Marc, Capitaine de l’ASEC Mimosas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *