Search
samedi 23 septembre 2017
  • :
  • :
Banner Tecno – 30 jours
Archibat 2017

JUSTICE : Sébastien Ajavon dans le tourment, ses partisans crient au « complot politique »

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le candidat aux dernières élections présidentielles au Bénin, Sébastien Ajavon, fait face à une « affaire de trafic de drogue » dans son pays. Depuis le vendredi 28 octobre dernier, il est en garde à vue à la gendarmerie Xwlacodji de Cotonou. Cette situation est très mal perçue par ses partisans qui multiplient les manifestations pour demander sa libération.

Le « Roi du poulet » accusé de trafic de drogue

Celui que l’on surnomme « le roi du poulet », a été interpelé après qu’une importante quantité de cocaïne ait été trouvée dans un conteneur de son entreprise (COMON SA). Avant lui, ce sont trois de ses collaborateurs qui se faisaient aussi interpeller pour la même raison. Selon les informations délivrées par la gendarmerie maritime, d’une valeur de 14 millions d’euros, ce sont 18 kg de cocaïne pure qui ont été trouvés. C’est ce qu’a expliqué Boris Tchilao, Commandant de la Gendarmerie maritime du port autonome de Cotonou, lors d’un point de presse :

« C’est dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 octobre que nous avons été informés qu’un conteneur qui devrait être dépoté dans une structure de la place contiendrait une quantité importante de drogue », a-t-il expliqué. Par la suite, une fouille a été effectuée et c’est alors que cette quantité de drogue aurait été trouvée.

sebastien-ajavon-regionale-info

Sébastien Ajavon, fait face à une « affaire de trafic de drogue » / © DR

 

Badirou Lawani, le procureur de la République chargé du dossier, a apporté plus de détails sur l’affaire, dont l’enquête a été confiée à une commission mixte. Selon lui, allant dans le même sens que Boris Tchilao, c’est suite à des informations parvenues aux services Béninois que la fouille a été effectuée, écartant ainsi toutes thèses de complot :

« Deux conteneurs ont été embarqués depuis le Brésil à destination de la société COMON SA au Bénin. Les deux conteneurs ont été transbordés à Las Palmas en Espagne avant d’être acheminés sur Cotonou le 26 octobre après une escale à Lagos. C’est dans ces conditions que des informations nécessitant une inspection des conteneurs sont parvenues aux services béninois dans le cadre de la coopération internationale pour la lutte contre les stupéfiants », a-t-il expliqué.

Détention arbitraire et complot politique évoqués

Le collectif d’avocats commis à la défense de Sébastien Ajavon n’entend pas les choses de cette oreille. Pour eux, il ne fait pas de doute que leur client est la victime d’un complot : « Il n’est un secret pour personne que, au vu de tout ce qu’on a comme informations, il est ici question d’un complot politique », a confié Me Jacques Migan au Monde Afrique. Pour preuve selon lui, de nombreuses irrégularités sont à relever. D’abord, sur les 16 conteneurs en provenance du Brésil, un seul a été ciblé et c’est justement dans ce conteneur que le produit illicite a été trouvé. Il est aussi évoqué l’utilisation de scellés obsolètes sur ce conteneur :

« Sur les deux conteneurs en cause, un a été retiré de la garde du manutentionnaire et déposé à la brigade maritime à l’insu de la société COMON. Il s’agit précisément du conteneur dont les scellées d’origine ont été violées et remplacées et dans lequel les produits incriminés ont été découverts. Le second conteneur comporte toujours les plombs d’origine. A la fouille, il ne comporte aucun produit illicite » a dénoncé Me Jacques Migan.

Dans le pays, de nombreuses voix s’élèvent depuis la détention de Sébastien Ajavon. Depuis le début de cette semaine, ce sont ses militants qui ont organisé des manifestations devant la gendarmerie et aussi aux abords du tribunal de première instance pour demander la libération de leur leader.

Lors de la dernière élection présidentielle qui a vu l’accession au pouvoir de l’actuel Président, Patrice TALON, Sébastien Ajavon s’était associé à lui pour faire bloc contre le candidat issu de l’ex parti au pouvoir, Lionel Zinsou. L’on se demande d’où aurait pu venir une quelconque rivalité qui pourrait justifier ce prétendu « complot politique ». Patrice Talon, hors du pays au moment des faits, ne s’est pas encore prononcé. L’enquête suit son cours.




One thought on “JUSTICE : Sébastien Ajavon dans le tourment, ses partisans crient au « complot politique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.