Search
dimanche 9 décembre 2018
  • :
  • :

La 29è conférence de la FAO pour l’Afrique ouverte à Abidjan

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS
La 29e conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) se déroule ce lundi 04 au vendredi 08 avril 2016 à Abidjan. Elle est placée sous la présidence du ministre ivoirien de l’Agriculture et de Développement rural, Coulibaly Mamadou Sangafowa.
Le ministre Sangofowa Coulibaly lors de l'ouverture du forum

                                               Le ministre Sangofowa Coulibaly lors de l’ouverture du forum

Cette session a démarré lundi par la réunion des hauts fonctionnaires, appelés par le ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques, à faire des propositions pertinentes à la FAO et aux autorités étatiques, en vue de développer le continent à travers des mécanismes de soutien à une agriculture durable.

Dans son discours d’ouverture, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a fait savoir que le thème de ces assises, à savoir « La transformation des systèmes agroalimentaires africains pour une croissance inclusive et une prospérité partagée », est d’actualité pour la Côte d’Ivoire dont les productions ont connu une croissance extraordinaire au cours de ces quatre dernières années.

Il a cité en exemple les productions record de 1,8 million de tonnes de fèves de cacao et de 700.000 T de noix de cajou, pour la campagne 2015, estimant que le principal défi à relever en Côte d’Ivoire comme à travers l’Afrique, c’est celui de la transformation des produits agricoles.
Les experts doivent également, au cours de cette Conférence, faire des propositions pour le renforcement de la chaîne des valeurs, l’amélioration des revenus des agriculteurs, le développement de l’agro-industrie et l’agrobusiness, a déclaré M. Adjoumani. Il a insisté sur la nécessité pour la communauté internationale et les partenaires au développement de soutenir l’agriculture durable en Afrique.
Pour lui, cette session doit aussi plancher sur la question du changement climatique mondial, analyser les résultats de la COP 21 et son impact sur le continent et de donner des orientations pour la COP 22 prévue au Maroc ; faire des recommandations hardies et endogènes pour proposer des solutions contre l’immigration clandestine, née du chômage ; réfléchir à la mise en œuvre de la Déclaration de Maputo qui préconise l’allocation de 10 % des budgets nationaux à l’agriculture ; et penser un mécanisme gagnant-gagnant permettant d’optimiser les ressources dans le secteur.
Auparavant, le représentant régional de la FAO pour l’Afrique, Bukar Tijani, a rappelé des initiatives de l’agence onusienne pour le développement du secteur agricole et la résilience. Il a planté le décor de la situation de l’agriculture dans la région, notamment au niveau de la sécurité alimentaire. Relevant que les perspectives sont positives, il a estimé que l’urgence est de répondre aux différents défis de la région qui se résume à comment passer d’une agriculture de subsistance à une agriculture basée sur la transformation agro-industrielle créatrice d’emplois et de richesses.




2 thoughts on “La 29è conférence de la FAO pour l’Afrique ouverte à Abidjan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *