Search
vendredi 14 décembre 2018
  • :
  • :

La FESCI suspend son mot d’ordre de grève pour une durée de 72 heures

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La grève menée par la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), qui a paralysé l’université depuis la semaine dernière pourrait bientôt prendre fin. C’est du moins ce qui ressort de la déclaration de ladite fédération qui prévoit une suspension du mot d’ordre de grève pour une durée de 72 heures.

Assi-fulgence-FESCI-Regionale.info

                               Assi-fulgence, Sécrétaire Général de la FESCI / CREDIT : DR

C’est lors du journal télévisé de 20 heures diffusé sur la première chaîne de télévision nationale, RTI 1, que la déclaration officielle de la FESCI a été faite. Le « National Kennedy », en charge de l’organisation au sein du bureau exécutif de la FESCI, a fait comprendre que la levée du mot d’ordre de grève ouvre la porte à des négociations avec les autorités :

La FESCI « suspend le mot d’ordre de grève pour 72 heures, période au cours de laquelle des négociations devant aboutir à la satisfaction de nos revendications académiques et scolaires et à la libération de tous nos camarades arrêtés ».

Rappelons que des heurts avaient éclatés entre des éléments de la FESCI et des éléments de la police nationale le lundi 11 avril 2016. A la suite, une trentaine d’étudiants tous membres de la FESCI, ainsi que le secrétaire général, Fulgence Assi, ont été interpellés. Le vendredi 15 avril, ce dernier sera déféré à la MACA (Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan).

Lire aussi : Université Félix Houphouët Boigny : Entre violences et interpellations

Entre autres revendications de la FESCI l’on dénombre : la méthode d’admission de Licence 3 en Master 1 et de Master 1 en Master 2, la mauvaise application du LMD, le non-équipement des salles spécialisées, le déguerpissement des étudiants des cités universitaires au profit des jeux de la francophonie, les successions d’années blanches dans l’UFR des sciences médicales.

A toutes ces revendications, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Pr Ramata Ly Bakayoko a soutenu que « l’Etat est très conscient » de la situation tout en lançant un appel à la sérénité :

« Le Premier ministre a mis en place un cadre de concertation et de discussion qui est composé des membres du Comité national des jeux de la Francophonie, de la direction du Centre Régional des Œuvres Universitaires (CROU), de l’université, des ministres impliqués dans l’organisation des jeux pour trouver ensemble de meilleures solutions pour le relogement des étudiants », a-t-elle soutenu. 




3 thoughts on “La FESCI suspend son mot d’ordre de grève pour une durée de 72 heures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *