fbpx
Search
mercredi 16 janvier 2019
  • :
  • :

« La Guinée accepte l’organisation de la CAN 2025 » : Ahmad Ahmad

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le patron de la Confédération africaine de Football, Ahmad Ahmad, après avoir été reçu par le Président Alpha Condé, a déclaré que la Guinée accepte d’organiser la CAN 2025.

Ahmad doit désormais convaincre la Côte d'Ivoire_Regionale.info

                                                Ahmad doit désormais convaincre la Côte d’Ivoire pour la CAN 2023 ©DR

Alors que la Guinée devait abriter la CAN 2023, elle patientera désormais jusqu’en 2025 pour accueillir cette grande messe du football africain. Cette décision a été prise lors de la visite à Conakry de Ahmad et Gianni infantino (Président de la Fédération internationale de football association).

« Nous avons toujours clamer haut et fort que le football africain ne peut se développer sans une collaboration étroite avec nos chefs d’États. Et deux des chefs d’État, aujourd’hui, ont déclaré qu’ils acceptent ce glissement de calendrier. Le Président Paul Biya, lors de son discours à la nation, a déjà manifesté par écrit à la CAF. Mais, il a déclaré publiquement lors de son discours à la nation qu’il accepte d’héberger la CAN 2021 au Cameroun. Et aujourd’hui, je suis très ravi d’entendre que le Président Alpha Condé ait accepté d’abriter la CAN 2025. Le reste ( CAN 2023 ), on va discuter avec le Président de la Côte d’Ivoire », a déclaré le président de la CAF, après sa rencontre avec le chef de l’État guinéen, Alpha Condé.

De son côté, la Guinée qui a libéré 2023, se dit satisfaite des échanges avec la CAF. « Sincèrement, nous sommes ravis et, par solidarité avec la CAF et par discipline, nous acceptons cette décision », a déclaré lundi le ministre d’État, secrétaire général de la présidence guinéenne, Kiridi Bangoura, à l’AFP.

La Côte d’Ivoire, déjà en retard sur ses travaux, d’après des responsables de la CAF, ne devrait opposer aucune résistance pour ce glissement de date, malgré la réticence de la FIF (Fédération ivoirienne de football) qui a déjà attaqué la CAF au TAS (Tribunal arbitral du Sport).



Journaliste-Blogueuse sportive


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *