Search
vendredi 14 décembre 2018
  • :
  • :

La justice militaire dégèle les avoirs des auteurs présumés du putsch manqué de septembre 2015

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Les personnes soupçonnées d’avoir participé au coup d’État manqué du 16 septembre 2015 au Burkina Faso ont vu leurs avoirs dégelés par la justice Burkinabè.

L’ordonnance du juge d’instruction date du 06 avril 2016. Elle permet ainsi de lever le gèle les avoirs des auteurs présumés du putsch manqué de septembre 2015 au pays des hommes intègres. Parmi les personnes dont les biens ont été dégelés figurent Gilbert Diendéré, cerveau présumé du putsch, Djibril Bassolé, ex — ministre des affaires étrangères et Eddie Komboigo, responsable de l’ex — parti au pouvoir. En plus de ces personnes physiques, les comptes de quatre partis politiques dont celui fondé par l’ex-Président Blaise Compaoré, le Congrès pour la démocratie et le progrès, ont été débloqués.

Le juge d’instruction, à en croire les sources proches de la justice militaire, n’a pas jugé nécessaire de renouveler l’ordonnance sur les gels des comptes, la jugeant inutile à l’instruction. À Me Somé Mathieu, Avocat du général Gilbert Diendéré de confirmer la décision. Il souligne par ailleurs que la levée s’est faite quasiment automatiquement. Par ailleurs quatre personnes, dont deux journalistes, sur qui des soupçons de complicité planaient bénéficient d’une liberté provisoire.

Soulignons que c’est en fin septembre 2015 que le juge militaire a ordonné le gel des comptes.



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *