Search
dimanche 9 décembre 2018
  • :
  • :

Langage SMS : Nouveau parler des jeunes

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Véritable code écrit qui bouleverse les normes grammaticales et orthographiques classiques, le langage SMS est de plus en plus présent dans les conversations. Les jeunes en sont les premiers adeptes et ont fait sienne cette pratique devenue leur chasse gardée.

À 16 ans, Evane Akpa pianote son portable quasiment toute la journée. Elle est élève en classe de seconde A au lycée moderne Andokoi de Yopougon. L’adolescente que nous avons trouvée dans son école, en pleine saisie sur son mobile, est très à l’aise avec son clavier. En un temps record, sans même regarder les touches, elle arrive à composer un message sur son téléphone. Vu de près, la jeune fille qui échange avec une amie, écrit : «ch8 en poz now.gvai manjé é afta boxé pr mn 1téro de mat ».  SMS

En clair, « je suis en pause actuellement. Je vais manger et après bosser pour mon interrogation de mathématique ». Ce genre de message, Mlle Akpa en écrit une centaine par jour presque instinctivement. Elle a commencé à écrire les textos en classe de quatrième quand elle avait 14 ans. Au début dit-elle, c’était très laborieux de saisir l’intégralité des phrases, surtout en situation de conversation. « Le langage SMS me permet de répondre plus rapidement à mes amis, de sorte à ne pas perdre le fil de la conversation », nous confie l’adolescente. Evane utilise en plus de la fonctionnalité SMS de son téléphone, d’autres applications de discussions instantanées et est fréquemment sur les réseaux sociaux. Cette technique d’écriture abrégée l’élève l’utilise au quotidien, et avoue ne plus s’en passer.

Chez les opérateurs mobiles, la facturation d’un SMS se fait selon des caractères limités à 160. Selon Jules Sié, élève en terminal C, c’est de là viennent toutes ses techniques multiformes d’abréviation. « Un SMS n’est pas une lettre. Ici, c’est le son qui est privilégié et non l’orthographe » soutient-il.

Danger pour l’orthographe ?

Ils sont nombreux ces puristes et enseignants du français qui imputent au langage SMS la responsabilité de la baisse du niveau d’orthographe chez les élèves et y voient une pratique néfaste dangereuse responsable des échecs scolaires.

Professeur au lycée moderne Andokoi de Yopougon, Ouattara Siedou y enseigne le français depuis maintenant 15 ans. Pour cet enseignant, ces dix dernières années ont enregistré la faiblesse de l’orthographe des élèves, notamment ceux du premier cycle. Il n’est pas rare, poursuit-il, de voir des devoirs rédigés partiellement en langage SMS. « Les élèves de 5e par exemple, n’ont pas encore assimilé toutes les règles grammaticales et orthographiques. Lorsque ceux-ci se familiarisent avec le langage texto, ils ne sont plus à même de faire la différence entre la norme et la faute », analyse-t-il. De plus, Siedou remarque que les élèves ne lisent pas et avec ce style d’écriture qu’ils adoptent, leurs lacunes s’aggravent au fil des années. D’où les résultats catastrophiques à l’examen, conclut l’enseignant.

Image : DR

Image : DR

Quant à Evane Akpa, elle avoue bien souvent qu’en pleine évaluation elle a un peu de mal à trouver l’orthographe réelle de certains mots. » II y’a des mots comme « développement » sur lesquels je bute souvent », confesse-t-elle. De son côté, Jules Sié, s’explique mal que le fait d’abréger puisse altérer les règles orthographiques déjà acquises. Le jeune estime être à même de faire la différence entre un mot écrit en langage SMS et mot orthographié normalement. » Je sais faire la part des choses. Quand je suis en examen par exemple, ce sont, tous mes sens qui sont activés de sorte à éviter les erreurs stupides », confie t’il.

Chez les linguistes,  le langage SMS est un signe de l’évolution de la langue. Dr sorpeï, enseignant chercheur en Science du langage, explique qu’en fonction de la réalité ou du domaine d’activité, un type de langage nait. Ainsi, vu l’instantanéité des conversations sur les réseaux sociaux par exemple, les utilisateurs se sont donc crées ce code assez rapide et efficace. À la question de savoir si cela affecte les normes grammaticales des utilisateurs, il explique « En aucun cas cela ne représente une menace. Bien au contraire, c’est une fabuleuse manière pour les jeunes de pratiquer l’écrit », conclut-il.

 



Web redacteur ; Journaliste Radio


One thought on “Langage SMS : Nouveau parler des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *