fbpx

Karim Bamba, DG de la CNAM : « Plus de 1 200 000 personnes effectivement enrôlées »

Samedi 06

Le Directeur Général de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (Cnam), Karim Bamba, était ce mardi 26 mars 2019,  l’invité de la tribune d’échange, « l’Invité des rédactions » du quotidien gouvernemental Fraternité Matin. 

                                  Karim Bamba, Le DG de la CNAM ©/DR

« Point de l’opérationnalisation et la stratégie de généralisation progressive de la Couverture maladie universelle », c’est le thème de la tribune d’échange qui a reçu Bamba Karim, directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam).

L’invité du quotidien gouvernemental a débattu avec les journalistes du prélèvement des cotisations des salariés et retraités du privé, des fonctionnaires et agents de l’État à la retraite et des acteurs du secteur agricole et informel. Les échanges ont aussi porté sur le parcours de soins et sur l’état des lieux du système de santé.

En sa qualité de premier responsable de l’organe de pilotage de la Couverture maladie universelle (Cmu), Bamba Karim a fait des précisions sur les dates et délais du démarrage effectif des cotisations et des prestations sanitaires. Il s’agissait, tout autant pour lui, de faire le point sur l’opération d’enrôlement des assurés et de la distribution des cartes des personnes qui l’ont déjà fait.

Les problématiques du double prélèvement, redouté par bon nombre de fonctionnaires, le panier de soins, le plateau technique des structures sanitaires d’accueil et le niveau de prise en charge des assurés ont été des sujets qu’il a abordé à cette tribune.

« A la date du 18 mars 2019, on dénombre un peu plus de 1 220 000 personnes effectivement enrôlées. Et à peu près 300 000 cartes ont déjà été distribuées », a indiqué  Karim Bamba. 

A en croire le DG de la Cnam, ce sont les acquis et les enseignements tirés de la phase expérimentale qui ont permis d’envisager l’extension de la Cmu, selon le principe de la généralisation progressive dans « une approche mesurée et prudente conformément aux recommandations des partenaires techniques et financiers de la Cnam ».

Avant de rappeler que l’instauration de la Cmu répond à la volonté du Président de la République, Alassane Ouattara, de lutter contre la précarité des conditions de vie des populations et singulièrement aux difficultés d’accès aux soins de santé.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *