Search
lundi 10 décembre 2018
  • :
  • :

Le FMI fixe la date du 15 mars 2016 pour la fin des discussions pour le plan de financement 2016-2020

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le Fonds Monétaire international (FMI) fixe la date du 15 mars 2016 pour la fin des discussions pour le plan de financement 2016-2020 avec le gouvernement ivoirien.

© Autre presse par DR  Réunion entre le FMI et la Primature

© Autre presse par DR
Réunion entre le FMI et la Primature

En effet, conformément à son article 4, le FMI procède régulièrement à des consultations bilatérales avec ses membres. Ce contexte justifie donc, une mission pour l’institution financière International qui a débuté depuis le 29 février et qui prendra fin le 15 mars 2016.

Au titre des rapports entre le gouvernement ivoirien et le FMI, le Plan National de Développement (PND), bénéficie de l’appui de l’institution financière. À ce titre, la Côte d’Ivoire a pu mobiliser des ressources sur le marché international, des capitaux à des taux très compétitifs. 728,84 millions de dollars ont pu être mobilisés grâce au FMI. Ce qui représente 180 % de sa quote-part durant la période 2011-2015. La collaboration avec le FMI a également contribué à réaliser les performances économiques à travers les taux de croissance de 9 % en moyenne sur la période de 2012 -2015.

Néanmoins, les ambitions du gouvernement ivoirien restent orientées vers l’émergence à l’horizon 2020. Elle a donc besoin de ses partenaires au développement pour l’accompagner dans la réalisation de cette ambition. Ainsi donc, le gouvernement s’est dit prêt à faire des réformes au plan budgétaire afin de conclure un nouvel accord financier avec le FMI.

Afin de limiter certains risques budgétaires, les projets en rapport avec les Partenariats Publics-Privés (PPP) seront examinés par le Comité placé sous l’autorité directe de la présidence de la République. Ces programmes permettront de mettre en place d’importantes réformes structurelles dans le domaine de l’énergie, de l’agriculture, des finances publiques, de l’environnement des affaires pour une meilleure gouvernance dans ces secteurs.

Pour le premier ministre, Daniel Kablan Duncan, ces indices permettrons de réaliser de bonnes performances économiques. À la suite, il a ajouté « Nous attendons avec beaucoup d’intérêts les résultats des nouvelles consultations d’autant plus que la Côte d’Ivoire (…) je déclare ouvertes, les consultations du FMI au titre de l’article 4.

En attendant un nouvel accord financier entre le gouvernement ivoirien et le FMI, une autre rencontre est prévue avant la fin du premier semestre 2016.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *