Search
mardi 21 novembre 2017
  • :
  • :
Tecno Phantom 8

Les 40 étudiants libérés, la FESCI dit être en attente de la résolution « des 3 premiers points de la plateforme [ ] »

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Après les manifestations estudiantines qui se sont déroulées les 13 et 18 septembre à Abidjan, quarante étudiants ont été interpellés puis incarcérés à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Après plusieurs semaines passées derrière les barreaux, ils ont été libérés au soir du mercredi 11 octobre, selon une annonce faite par la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI).

L’interpellation des quarante étudiants fait suite à la marche de protestation contre les frais annexes d’inscription dans les lycées et collèges, menée par la FESCI. De nombreuses voix au sein de la société civile s’étaient élevées pour demander leur libération. La FESCI avait à cet effet été reçue par Mariatou Koné, ministre ivoirienne de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité, à qui ils avaient exprimé une série de revendication dont la libération de leurs camarades. Cette rencontre qui s’est déroulée alors qu’une marche était prévue par la FESCI, avait quelque peu calmé les ardeurs d’autant plus que la ministre avait promis transmettre le message des étudiants au gouvernement.

                    Ces trois étudiantes faisaient partie des quarante personnes incarcérées / © DR 

Dans ce même élan, un sit-in a été observé par les étudiants en médecine, mardi dernier, pour exiger la libération des quarante étudiants dont 3 étudiantes. C’est donc le mercredi 11 octobre vers 20H, que ces étudiants ont finalement été libérés.

Lire aussi : Étudiants emprisonnés : La FESCI publie la liste des 40 personnes détenues à la MACA

Pour la FESCI, il s’agit là d’un objectif qui a été atteint, les autres étant toujours sur la table des négociations :

« nous restons en attente face à la résolution des 3 premiers points de la plateforme revendicative (Coges et frais annexes, session de remplacement, bourse dans le scolaire) » a précisé la fédération estudiantine dans une note publiée sur sa page Facebook.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.