Search
dimanche 16 décembre 2018
  • :
  • :

L’Ivoirien, Charles Kader Gooré, probable patron du Racing Club de Lens

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Un jour ne passe sans que le nom de l’ivoirien ne soit cité pour le rachat du Club de football français, le Racing Club de Lens. Selon les proches de Charles kader Gooré, un accord serait en passe d’être trouvé entre l’Ivoirien et l’actuel patron du club français, Gervais Martel.

Les supporteurs du RC LENS

                                                                                     Les supporteurs du RC LENS

En effet, il convient de noter que l’Ivoirien Charles Kader Gooré aurait le soutien de partenaires étrangers, dont celui du Sultan d’Oman. Quand on sait que le football français est dominé par les actionnaires Qataris ou Émiratis, ce challenge pourrait ouvrir la porte à la compétition et à la rivalité en faveur du puissant club parisien.

Le richissime Ivoirien n’est pas à son premier coup d’essaie. Charles Kader Gooré avait entamé des discussions depuis la fin de 2014, pour le rachat du club anglais Brighton, troisième du Championship. L’équivalent du championnat de deuxième division anglaise.

L’Ivoirien avait exposé ses motivations à un quotidien international :

« le profil de Lens me séduit, c’est un club dont sont passées de nombreux Africains notamment Ivoiriens. De plus, qu’un Africain investisse avec des fonds arabes dans cette région qui vote Front national serait tout un symbole », a t’il affirmé.

Ainsi, selon les mêmes proches du dossier, l’opération d’achat pourrait être bouclée avant la fin avril 2016. Le club du RC Lens pourrait donc réussir son examen de passage devant la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), qui est l’organe suprême français en charge de contrôle de fond investi dans les clubs français.

Pour rappel, Charles Kader Gooré a d’abord fait ses armes pour le compte d’une société canadienne d’ingénierie, qui le chargera de dossiers d’irrigation en Côte d’Ivoire et au Rwanda. En 1994, il est consultant dans le transport et le BTP et crée une société de négoce dans le café, le cacao et les engrais, en liaison pour ces derniers avec le groupe Norsk Hydro. Charles Kader Gooré (CKG) prend alors une participation dans leur filiale ivoirienne. En 2003, Norsk Hydro se sépare de l’activité, qui prend le nom de Yara. En 2007, CKG Holding acquiert 70 % de Yara West Africa, qui opère la plus grosse usine d’engrais de la sous-région.

CKG Holding comprend aujourd’hui huit filiales dans l’agroalimentaire, le recouvrement, le négoce et la commercialisation, le dépannage, la gestion immobilière, la sécurité privée et le transfert de fonds. Ces deux dernières activités sont réunies au sein d’Omeifra, leader du marché avec 4 000 employés pour un chiffre d’affaires de 3 milliards de F CFA.

Nous y reviendrons pour suivre cette affaire de près, dans nos prochaines publications.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *