Search
vendredi 14 décembre 2018
  • :
  • :

L’Ivoirien Jean Luc Konan quitte la Banque de Dakar (BDK)

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La Banque de Dakar (BDK), n’en finis pas avec une grande vague de démission. Après la démission de deux de ses hauts cadres, dont Anta Dioum, directrice générale, et Mamadou Seck, Président du conseil d’administration (PCA), c’est autour de l’Ivoirien, Jean Luc Konan qui vient de quitter la Banque sénégalaise.

Jean Luc Konan, PDG COFINA

                                                                        Jean Luc Konan, PDG COFINA

La Banque de Dakar est dans une grande tourmente depuis la vague successive d’une série de démissions. En effet, après le départ de Mamadou Seck t Anta Dioum, c’est autour de l’ivoirien, Jean Luc Konan. Il semblerait que de grosses divergences qui opposaient les principaux actionnaires espagnols au sujet de l’orientation stratégique de cette Banque y soient pour ces séries de démissions.

Pour rappel, la BDK est dotée d’un capital de 16 milliards de FCFA. Elle a pour principaux actionnaires, le milliardaire espagnol Alberto Cortina, Le Groupe BDK-Sénégal, le Burkinabè Coris Holding et le Groupe Prestige (Sénégal). Selon le site Les Afriques, le magnat espagnol Alberto Cortina veut défoncer la serrure et faire autre que le métier de banque classique, s’apparentant à du Banking casino ou du Banking offshore peu conventionnel. On évoque dans les coulisses, captées par nos câbles, des informations faisant étant depuis le démarrage des activités de la banque, d’opacité de management, d’absence notoire de transparence, de comportements désobligeants des Espagnols. Le malaise a pris des proportions insoupçonnées mettant sous haute tension la banque contrôlée en grande majorité par des capitaux étrangers espagnols.

Quant à la démission de Jean Luc Konan, selon le même site, la raison serait liée à des prises de position des actionnaires. L’Ivoirien occupait la direction de mesofiance, une filiale de Cofina. Il siégeait aussi au conseil d’administration de la BDK.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *