Search
vendredi 18 août 2017
  • :
  • :
Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

MALI : Cinq assaillants tués dans l’attaque contre le campement de Kangaba

Le campement de Kangaba, un lieu de vacance situé à l’est de la capitale Malienne, a été le théâtre d’une attaque menée par des assaillants lourdement armés, dimanche dernier. L’attaque qui a éclaté en fin d’après-midi, s’est terminée suite à une intervention des forces spéciales anti-terroristes.


Le campement de Kangaba, un lieu très prisé par la bourgeoisie malienne et les expatriés occidentaux a été pris d’assaut par des soldats lourdement armés un peu vers 16h00, heure locale. Selon des témoins, l’attaque a été menée par un petit groupe d’assaillant qui une fois sur les lieux, est entré par la porte principale de l’hôtel. « Les premiers assaillants sont arrivés très bien armés à la porte principale. Ils ont tiré en l’air alors avant de grimper vers les piscines », a expliqué un employé de l’hôtel.

Un autre groupe, en soutien au premier, serait lui entré par le haut de l’établissement. Ce deuxième groupe aurait directement ouvert le feu sur des clients qui se trouvaient à proximité. Des soldats présents sur lieux auraient aussitôt riposté, obligeant les assaillants à replier. L’exfiltration des clients présents sur les lieux a débuté avec l’intervention des Forces spéciales antiterroristes du Mali (Forsat). Des soldats des forces de sécurité de l’ONU, appuyés par ceux de l’armée malienne, ont ensuite lancé l’assaut pour traquer les assaillants qui s’étaient retirés dans les collines.

Au moins cinq soldats maliens portés disparus après une attaque d’Ansar Dine

                                                  Image utilisée à titre d’illustration / ©

En début de soirée, un communiqué du ministère de la sécurité a précisé que « le bilan provisoire de l’attaque est deux morts dont une franco-gabonaise, l’autre n’ayant pas encore été identifié, et deux blessés dont un civil et un élément des forces de sécurité ». Mais selon une source proche du ministre de la sécurité publique du Mali, le général Salif Traoré, et cité par Le Monde, le nombre de blessés dans les rangs des forces maliennes s’élèverait à huit.

Au total, ce sont 32 personnes qui ont été exfiltrées de l’hôtel. Par ailleurs, cinq assaillants ont été abattus et un complice arrêté, selon le général Salif Traoré.

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.