Search
vendredi 18 août 2017
  • :
  • :
Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

MALI : Le fils du Président IBK réclame 4 milliards de FCFA pour « diffamation »

Une publication du journal le « sphinx » parue en mars, avait attribué à Karim Keita, fils du Président malien, l’acquisition d’un « luxueux » hôtel estimé à 4 milliards de FCFA. Ainsi, un procès a été ouvert suite à une plainte de l’accusé.


L’absence de Karim Keita à la barre n’a pas empêché la tenue du procès contre Adama Dramé, Directeur de publication dudit journal. Les avocats de l’Honorable, Karim Keita, ont rejeté les accusations proférées par le « sphinx » contre leur client. Aux termes des échanges entre les deux parties, une peine de 3 mois de prison avec une amende de 100.000 F CFA à payer, a été requise contre Adama Dramé. Une décision dont l’accusation ne s’est pas contentée.

          Les avocats de la partie civile estiment qu’il s’agit là d’un délit de presse / ©

En effet, jugeant la diffamation « trop grave », elle a exigé le paiement de 4 milliards de FCFA, pour dommage et intérêts. Pour les avocats de la partie civile qui avaient demandé la nullité du dossier et l’arrêt des poursuites contre Adama Dramé, il s’agit là d’un délit de presse, condamnable par le paiement d’un « montant symbolique » qui devrait « servir d’exemple et marquer le sérieux de l’affaire ». Ils ont également dénoncé un procès politique contre le droit à l’expression.

En plus de cette affaire, un autre article du « sphinx » met en cause le député dans une affaire de libération d’un escroc qui aurait dédouané une marchandise avec un chèque non certifié. Le procès pour « diffamation » a été mis en délibéré au 20 juin prochain.

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.